Publicité
La bourse ferme dans 4 h 41 min
  • CAC 40

    7 500,22
    -3,05 (-0,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 849,88
    +10,74 (+0,22 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0712
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    2 335,80
    -13,30 (-0,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 474,43
    -621,02 (-1,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 357,22
    -30,94 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,39
    -0,06 (-0,08 %)
     
  • DAX

    18 007,74
    +5,72 (+0,03 %)
     
  • FTSE 100

    8 130,83
    -16,03 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2668
    -0,0018 (-0,14 %)
     

Il louait une trentaine d'appartements mais ne déclarait aucun revenu au fisc

Richard Villalon/Adobe Stock

Trente appartements en location, des locataires, et donc des revenus, et pourtant… aucune déclaration au fisc. Pendant quelques années, ce stratagème a fonctionné, raconte Ouest-France, jusqu'à ce que la direction départementale des finances publiques du Finistère (DDFIP) ne mette le nez dedans. En dix ans, cet homme d'affaires brestois a multiplié les investissements immobiliers. Il louait donc depuis 2018 ses 30 appartements, mais déclarait étrangement "0 €" dans la case prévue pour les bénéfices industriels et commerciaux. Selon nos confrères, il a pourtant engrangé plus de 62.000 €.

Le problème, c'est que des sommes étaient bien déposées sur ses comptes en banque, donc facilement traçables. La DDFIP a ainsi reconstitué des pourcentages de fraude "intentionnelle", avec des "revenus très minorés", des "omissions d’écriture" et des "carences déclaratives". Au total, le fisc a mis au jour une fraude à hauteur de 88% concernant les recettes financières et de 97 % pour l’impôt sur le revenu. Il a donc fallu rembourser au fisc les sommes escroquées pendant plus de dix ans : plus de 720.000 €, ce qui fait dire à son avocat à la barre qu'il "ne menait vraiment pas grand train".

Mais ce n'est pas tout. Car pour rembourser le fisc, l'homme a engagé un expert-comptable. Sauf que ce dernier, en "déléguant sans succès", s'est créé de nouveaux problèmes puisque l'individu l'a escroqué de 100.000 €. Sans compter les 400.000 € perdus en Bourse lorsqu'il essayait de se refaire. Une fraude fiscale (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite