Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 962,68
    -110,07 (-0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Londres, Paris, San Francisco... Les prix de l’immobilier en baisse

L'inflation et les incertitudes économiques font baisser les prix de l'immobilier mondial. (Photo d'illustration). - Credit:RICCARDO MILANI / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Sous l'effet de l'inflation et face aux incertitudes économiques, la valeur du marché de l'immobilier mondial a baissé, rapporte « Le Figaro ».

Le boom des prix de l'immobilier a bien pris fin. Sous l'effet du ralentissement de l'économie, les prêts immobiliers devenant plus onéreux, la demande de logements a baissé, amenant un assouplissement des prix de l'immobilier après plusieurs années de croissance, relaie Le Figaro. Dans un rapport sur la stabilité financière d'octobre, le FMI évoque un « point de basculement » de l'immobilier mondial. Le scénario le plus pessimiste verrait une chute des prix de 25 % dans les marchés émergents et de plus de 10 % dans les pays avancés.

Une situation que connaissent déjà bon nombre de pays. Par exemple, en Chine, les ventes immobilières ont chuté de 43 % cette année. Les prix baissent en Suède, en Allemagne, au Canada, en Nouvelle-Zélande ou en Australie. Ils déclinent dans la moitié des 18 principaux marchés, selon le cabinet Oxford Economics. Même évolution au Royaume-Uni qui voit la demande chuter de 44 % et les ventes de 28 %. Les prix baissent depuis trois mois et le gouvernement s'attend à les voir décliner de 9 % d'ici l'an prochain.

Une baisse inégale au niveau national

« Globalement, il s'agit des prévisions les plus inquiétantes pour le marché immobilier depuis 2007-2008. Certains pays peuvent s'attendre à un déclin modéré et d'autres font face à des chutes beaucoup plus fortes, de l'ordre de 15 à 20 % », estime Adam Salter, d'Oxford Economics. Cette baisse des prix varie sur le plan national. « Des villes subissent des chutes de prix importantes par r [...] Lire la suite

VIDÉO - Les 10 villes où les prix de l’immobilier ont le plus augmenté en 20 ans