La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 408,55
    -199,67 (-1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Logements étudiants : découvrez les villes où la tension immobilière est la plus forte

A moins de trois mois de la prochaine rentrée scolaire, il est déjà temps pour les étudiants de se mettre à la recherche d’un logement. Un mission qui peut s’avérer particulièrement difficile, notamment dans les villes où la demande est élevée. Dans une étude publiée récemment, la plateforme LocService a listé les 10 villes françaises où la tension immobilière sur les logements étudiants est la plus forte. Et le moins que l’on puisse dire, c'est que ce classement révèle quelques surprises.

Afin de réaliser son classement, LocService a analysé plus de 40.000 demandes de location d’étudiants, réalisées sur les douze derniers mois. L’un des principaux enseignements de l’étude est pour le moins surprenant : Paris ne figure pas dans le Top 10 des villes où la tension immobilière est la plus forte. “Bien que la région parisienne reste la première région étudiante de France, avec 20% des étudiants qui ciblent ce secteur, ce chiffre est en forte baisse par rapport au niveau d’avant crise”, précise LocService. Si le nombre d’étudiants en valeur absolue est élevé dans la capitale, la tension immobilière y est en revanche plus faible qu’en province. Un phénomène qui s’explique principalement par la baisse structurelle de la demande suite aux différents confinements, et à la remise sur le marché classique de certaines locations touristiques ces deux dernières années.

Avec respectivement 4,49 et 4,19 demandes pour une offre, ce sont les villes d’Angers et Lyon qui occupent les deux premières (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Copropriété : les villes où les impayés de charges sont les plus importants
Malgré l'expulsion de ses locataires, ce couple ne touche plus de loyer depuis trois ans
Ce couple vient d'acheter une maison, mais elle est déjà squattée
Immobilier : Virgil, la solution pour acheter sans rogner sur la surface
Copropriétés : les syndics bénévoles peuvent télécharger ce nouveau guide gratuit

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles