Publicité
La bourse ferme dans 3 h 34 min
  • CAC 40

    8 081,06
    -21,27 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 014,35
    -23,25 (-0,46 %)
     
  • Dow Jones

    39 065,26
    -605,78 (-1,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0845
    +0,0027 (+0,25 %)
     
  • Gold future

    2 341,10
    +3,90 (+0,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 127,96
    -2 413,86 (-3,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 416,64
    -51,47 (-3,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,68
    -0,19 (-0,25 %)
     
  • DAX

    18 605,24
    -86,08 (-0,46 %)
     
  • FTSE 100

    8 264,86
    -74,37 (-0,89 %)
     
  • Nasdaq

    16 736,03
    -65,51 (-0,39 %)
     
  • S&P 500

    5 267,84
    -39,17 (-0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2718
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Location touristique : quel régime choisir pour sa déclaration de revenus ?

Emir Memedovski / GettyImages

Si ce n’est pas la seule question que l’on se pose lorsque l’on envisage de mettre en location un meublé de tourisme, il s’agit certainement de la plus importante. Et pour faire le bon choix, il est important de garder plusieurs points à l’esprit !

Les revenus de location meublée sont considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), ce qui vous laissera le choix entre deux régimes fiscaux : le régime dit «micro-BIC» et le «régime réel» d’imposition. Chacun de ces régimes dispose de mécanismes d’imposition qui lui sont propres, et qui déterminent le montant de vos revenus imposables. À partir de ce résultat, votre imposition sera ensuite calculée sur la base de votre taux marginal d’imposition, le plus élevé. Tout va donc se jouer sur la meilleure manière de réduire votre revenu imposable, afin de diminuer votre imposition.

Il s’agit du régime auquel les loueurs en meublé non professionnels s’affilient souvent par défaut, ou en l’absence de conseil, lors de la déclaration de leur activité. Ce régime fonctionne selon le mécanisme de l’abattement forfaitaire. En clair, vous déclarez le montant de vos recettes annuelles charges comprises à l’administration fiscale, qui se charge ensuite d’appliquer un abattement forfaitaire dont le taux dépend du type de location. Or, pour la location d’un meublé de tourisme, ce taux a récemment été revu à la baisse par l’effet de la loi de finances 2024. Auparavant compris entre 50 et 71%, l’abattement n’est aujourd’hui plus que de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vladimir Poutine : la villa de son ex-femme, située dans le sud de la France, saisie par la justice
Rénovation énergétique : les aides MaPrimeRénov’ que vous touchez, selon 3 types de travaux
Location d’appartement : que risquez-vous à frauder ?
Cette ville hérite d'un véritable trésor grâce à un testament vieux de plus de 25 ans qui vient d'être retrouvé
Airbnb : les prix des locations pour les JO chutent, déjà trop tard pour louer votre logement ?