La bourse ferme dans 2 h 46 min
  • CAC 40

    6 656,23
    +17,77 (+0,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 166,40
    +7,89 (+0,19 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,20 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1711
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 749,60
    -2,10 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    37 148,82
    -138,19 (-0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 082,66
    -20,40 (-1,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,52
    +1,54 (+2,08 %)
     
  • DAX

    15 573,36
    +41,61 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 048,54
    -2,94 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,50 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 240,06
    -8,75 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    24 208,78
    +16,62 (+0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3717
    +0,0036 (+0,26 %)
     

L'Italien Marcell Jacobs sur le toit du 100 mètres olympique

·1 min de lecture

L'Italien Lamont Marcell Jacobs a remporté dimanche le 100 m des Jeux Olympiques de Tokyo.

L'Italien Lamont Marcell Jacobs a remporté dimanche le 100 m des Jeux Olympiques de Tokyo, succédant au palmarès à la légende du sprint Usain Bolt, triple champion en 2008, 2012 et 2016. Jacobs l'a emporté en 9 sec 80, nouveau record d'Europe, et devient le premier Européen champion olympique sur la ligne droite depuis le Britannique Linford Christie en 1992. Il a devancé l'Américain Fred Kerley (9.84) et le Canadien Andre de Grasse (9.89).

Il s'agit d'un énorme exploit pour le sprinteur de 26 ans, né à El Paso au Texas d'une mère italienne et d'un père américain. C’est le premier titre olympique sur 100 m pour un Italien et le premier podium sur la ligne droite.

Jacobs s'était jusqu'ici uniquement distingué cet hiver avec un titre européen en salle sur 60 m. En l'absence du champion du monde américain Christian Coleman, suspendu pour trois "no shows", et après l'élimination en demi-finales du meilleur performeur de l'année (9 sec 77), l'Américain Trayvon Bromell, le 100 m olympique a été l'un des plus ouverts de l'histoire, quatre ans après la retraite du triple tenant du titre et recordman du monde (9 sec 58) Usain Bolt. Auteur d'une course très fluide, Jacobs a largement dominé les débats pour s'offrir la consécration olympique.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles