La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 273,27
    +311,84 (+1,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Leucémie, cancer... Ils inventent des maladies graves à leur enfant pour des maillots dédicacés

Sombre affaire que celle dévoilée par le responsable de la cellule communication du club de football de Bourg-Péronnas ce mercredi et rapportée par RMC Sport.

À l'instar d'autres responsables de communication au sein de club de football, Thomas Félix est régulièrement contacté par des proches de personnes malades qui lui demandent l'envoi d'un maillot dédicacé. Tout récemment, le jeune community manager du club de Bourg-Péronnas a posté sur Twitter, la vidéo du jeune Lucas, supposément atteint d’une leucémie, à qui son "club de cœur" a envoyé un maillot quelques mois auparavant.

Cependant, quelques minutes plus tard, le responsable communication du club de Quevilly-Rouen réagit à l'annonce de son confrère après s’être rendu compte qu’il avait reçu une demande similaire venant du même enfant.

En creusant l'affaire, Thomas Félix va s'apercevoir qu'une dizaine de clubs de Ligue 1, Ligue 2 et National 1 ont été contactés par la famille de l’enfant avec la même requête. Si le garçon est toujours le même dans tous les appels lancés, sa maladie et sa ville natale changent en fonction du club contacté. "On a reçu une demande par e-mail et par téléphone du même père qui nous disait que le gamin venait de Beaumont-sur-Oise, qui est une ville à côté du club", a indiqué Maxime Malovry, chargé de communication au FC Chambly (National).

Par la suite, Thomas Félix lance une alerte sur les réseaux sociaux pour mettre en garde les autres responsables de communication de clubs de football contre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles