Les Bourses européennes ouvrent sur une note indécise

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note indécise jeudi, les investisseurs digérant une salve de résultats en provenance de poids lourds européens et la confirmation de la contraction des économies française et allemande au quatrième trimestre 2012.

L'économie française s'est contractée de 0,3% après une croissance confirmée à 0,1% au troisième trimestre, selon les premiers résultats des comptes nationaux trimestriels publiés jeudi par l'Insee. En Allemagne, l'économie s'est contractée de 0,6% au quatrième trimestre 2012, la plus forte baisse de l'activité depuis la crise financière mondiale de 2009, en raison du recul marqué des exportations.

"Ce sont des données majeures et cela pèse sur le sentiment", a commenté Anita Paluch de Gekko Capital Markets. "C'est un peu décevant de voir que l'Allemagne qui avait jusqu'à présent fait preuve de résistance montre désormais qu'elle souffre de la crise de la dette."

À Paris, le CAC 40 perd 0,06% (2,13 points) à 3.696,40 points vers 07h21 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,15% et à Londres, le FTSE abandonne 0,11%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 se replie de 0,14%.

Aux valeurs, BNP Paribas est en hausse de 2,54% après avoir annoncé vouloir travailler cette année à un programme de développement sur la période 2014-2016 avec l'Asie comme tête de pont et veut poursuivre ses économies pour résister à un environnement toujours jugé difficile en Europe.

Renault s'adjuge 6,31% après avoir dit son intention de renouer cette année avec un bénéfice opérationnel dans sa division automobile malgré les incertitudes qui planent toujours sur le marché européen. EDF gagne 5,48%, les investisseurs saluant l'annonce d'un relèvement de son dividende.

A la baisse, Legrand cède 1,75%, les marchés sanctionnant des résultats 2012 jugés décevants.

Ailleurs en Europe, Nestlé se replie de 1,86%. Le groupe suisse a dit s'attendre à un exercice 2013 aussi difficile que 2012.

Anheuser-Busch InBev gagne 5,56% après que le brasseur eut annoncé une révision des modalités de son OPA sur le mexicain Grupo Modelo.

Sur le marché des changes, l'euro inscrit un net recul contre le dollar, repassant sous 1,34 après la publication des chiffres du produit intérieur brut allemand.

Les obligations allemandes évoluent en ordre dispersé. Si le 2 ans est recherché, le 10 ans est en très légère baisse.

Les cours du brut restent stables, la tendance restant freinée par l'annonce d'une hausse des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis, même si celle-ci était moins marquée que prévu.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat