Publicité
La bourse ferme dans 1 h 28 min
  • CAC 40

    8 069,42
    -63,07 (-0,78 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 030,92
    -28,28 (-0,56 %)
     
  • Dow Jones

    38 931,08
    -138,51 (-0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,0865
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 357,40
    +22,90 (+0,98 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 318,86
    -1 091,27 (-1,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 479,57
    -16,88 (-1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,31
    +1,59 (+2,05 %)
     
  • DAX

    18 687,38
    -87,33 (-0,47 %)
     
  • FTSE 100

    8 275,54
    -42,05 (-0,51 %)
     
  • Nasdaq

    16 941,46
    +20,67 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 299,87
    -4,85 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 855,37
    -44,65 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 821,16
    -6,19 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2778
    +0,0007 (+0,05 %)
     

Laver sa voiture à domicile, une infraction à 450 euros

Ce qui semble être une pratique banale et très répandue est en fait répréhensible, très coûteux et dommageable pour l’environnement.

Il n'y a que très peu de verbalisations pour un lavage auto à domicile. Mais la règle existe et pourrait s'appliquer avec une amende de 450 euros en cas de pollution manifeste des sols. - Credit:DR

Les vents de sable qui ont traversé la France à plusieurs reprises ces dernières semaines ont remis à l'ordre du jour une réglementation peu connue. Sortir le tuyau d'arrosage ou le jet haute pression chez soi pour débarrasser la carrosserie de la pellicule de poussière qui la recouvre, savonner puis rincer et faire briller relève d'une pratique formellement interdite. Le Figaro a rappelé récemment que la réglementation en vigueur à Paris remonte à 1979. Elle précise qu'il est interdit de laver sa voiture devant chez soi, dans la rue ou même à l'intérieur de son jardin s'il jouxte la voie publique.

En réalité, les départements et les agglomérations réglementent au cas par cas un cadre plus général qui précise que : « le lavage des véhicules est interdit sur la voie publique, les berges, ports et quais, ainsi que dans les parcs des jardins publics ». L'article 7 du décret 2003-462 ajoute que toute infraction à ce règlement expose à une amende de 450 euros, une pilule amère pour ce qui paraît être une pratique anodine encore très répandue.

Et cela, même en dehors des périodes de sécheresse où, par décret préfectoral, le lavage de voiture est alors formellement interdit. En effet, les eaux usées véhiculent des détergents, des hydrocarbures et de l'huile qui sont ensuite rejetés dans la nature sans être canalisés vers un réseau d'évacuation et de traitement des eaux usées.

38 % des lavages à domicile

De ce fait, ces eaux polluées s'infiltrent dans le sol avant de [...] Lire la suite