Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 762,32
    -2 991,79 (-4,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

L’UE lance de nouvelles procédures d’infraction contre Apple, Alphabet et Meta

Le commissaire européen au Numérique, Thierry Breton, et Margrethe Vestager, vice-présidente en charge de la Concurrence, ne sont pas satisfaits des propositions d'Alphabet, Apple et Meta.  - Credit:Virginia Mayo/AP/SIPA
Le commissaire européen au Numérique, Thierry Breton, et Margrethe Vestager, vice-présidente en charge de la Concurrence, ne sont pas satisfaits des propositions d'Alphabet, Apple et Meta. - Credit:Virginia Mayo/AP/SIPA

Les mesures proposées n'ont pas satisfait Bruxelles. La Commission européenne a ouvert ce lundi 25 mars des enquêtes pour « non-conformité » contre Alphabet (Google), Apple et Meta (Facebook et Instagram). Ces nouvelles procédures d'infraction contre les trois géants américains ont été annoncées par le commissaire européen au Numérique, Thierry Breton, et par Margrethe Vestager, vice-présidente en charge de la Concurrence, au titre du règlement sur les marchés numériques (DMA) entré en vigueur début mars. Le lobby de la tech a aussitôt crié à la « précipitation ».

« Nous ne sommes pas convaincus que les solutions d'Alphabet, d'Apple et de Meta soient conformes aux obligations qui leur incombent en faveur d'un espace numérique plus équitable et plus ouvert pour les citoyens et les entreprises européens. Si notre enquête devait aboutir à la conclusion que le règlement sur les marchés numériques n'est pas pleinement respecté, les contrôleurs d'accès pourraient se voir infliger de lourdes amendes », avertit Thierry Breton.

« Autofavoritisme »

Dans le détail, Alphabet est accusé de continuer de faire preuve « d'autofavoritisme » dans les résultats de recherche de Google en privilégiant ses services, notamment pour comparer les prix sur l'hôtellerie et les billets d'avion. Bruxelles n'est pas non plus convaincue par l'écran d'iOS offrant le choix d'installer un navigateur tiers ni par les mesures d'Apple pour laisser l'utilisateur télécharger des applications sur d [...] Lire la suite