La bourse ferme dans 6 h 3 min
  • CAC 40

    7 060,61
    -36,60 (-0,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 144,61
    -33,40 (-0,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,68 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0916
    +0,0042 (+0,38 %)
     
  • Gold future

    1 941,70
    -3,90 (-0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    21 340,18
    -287,08 (-1,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,60
    +9,59 (+1,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,12
    -0,56 (-0,70 %)
     
  • DAX

    15 064,99
    -85,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 760,50
    -4,65 (-0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,31 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • GBP/USD

    1,2415
    +0,0020 (+0,16 %)
     

L’inflation risque de réserver de mauvaises surprises en 2023 : le conseil Bourse

freshidea/Adobe Stock

L’inflation se stabilise enfin en France. Le rythme de hausse des prix à la consommation s’est en effet maintenu à 6,2% en novembre, soit le même niveau qu’au mois d’octobre. La variation mensuelle des prix est de +0,4% contre +1% en octobre. Pour autant, “si cette stabilisation de l’inflation peut être considérée comme une bonne nouvelle, elle ne signifie pas que l’inflation a atteint son sommet”, avertit ING, pour qui “le pic de l’inflation en France est encore à venir”.

Une prudence partagée par La Banque Postale Asset Management. En effet, le répit sur le front de l’inflation en zone euro “vient de la baisse des prix de l’énergie, très régulés et bénéficiant d’effets de base plus favorables. La tendance sous-jacente des prix (c’est-à-dire hors éléments les plus volatils, comme les prix de l’inflation et de l’énergie, NDLR) reste en réalité très élevée”, fait valoir le gérant d’actifs. S’il s’attend à un ralentissement du rythme de hausse de taux de la BCE à partir de décembre (à 0,50 point de pourcentage contre 0,75 point lors des dernières réunions), le risque d’une nouvelle hausse de 0,75 point ne peut pas encore être écarté, selon lui.

Pour ING, une nouvelle accélération des prix est attendue pour décembre, avec une inflation attendue à 6.5%. En effet, “la ristourne sur le carburant sera moins importante en décembre qu’elle ne l’a été en moyenne en novembre. Bien que les prix à la production semblent avoir atteint un sommet, l’inflation des prix à la production demeure historiquement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une pharmacienne de 70 ans cherche un repreneur depuis huit ans
Monoprix : le geste de l'enseigne pour les sans-abri à l'approche de l'hiver
Bourse : le "rally du père Noël” rapporte gros, historiquement, mais est-il déjà derrière nous ?
Orange alerte sur des risques de coupures de téléphone cet hiver
Des chercheurs seront-ils bientôt en mesure de ramener des mammouths à la vie ?