Publicité
La bourse ferme dans 31 min
  • CAC 40

    8 001,81
    +69,20 (+0,87 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 926,36
    +9,37 (+0,19 %)
     
  • Dow Jones

    37 761,44
    -37,53 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0638
    +0,0017 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    2 410,30
    +2,50 (+0,10 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 583,51
    -993,31 (-1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,84
    -0,52 (-0,61 %)
     
  • DAX

    17 805,76
    +39,53 (+0,22 %)
     
  • FTSE 100

    7 856,59
    +36,23 (+0,46 %)
     
  • Nasdaq

    15 815,35
    -49,90 (-0,31 %)
     
  • S&P 500

    5 044,78
    -6,63 (-0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    37 961,80
    -509,40 (-1,32 %)
     
  • HANG SENG

    16 251,84
    +2,87 (+0,02 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    +0,0024 (+0,19 %)
     

L’inflation est bien devenue incontrôlable

Raimund Linke

Depuis deux ans, le déni de réalité en matière d’inflation n’a cessé de s’imposer et par là même de faire des ravages. En effet, dès 2021, alors que la poursuite de la flambée de la dette publique et l’exacerbation des “planches à billets” des banques centrales à travers le monde montraient que l’inflation allait fortement augmenter, personne ne voulait y croire. Lorsque, seuls contre tous, mon équipe et moi annoncions cette perspective, on nous riait au nez.

Dans leur très grande majorité, les dirigeants politiques et monétaires de la planète ainsi que la quasi-totalité des économistes (en particulier en France) péroraient. “L’augmentation de l’inflation ? Impossible !”, nous disaient-ils avec un aplomb frisant le mépris. Ensuite, alors que l’inflation s’imposait dès l’été 2021, les mêmes nous soutenaient qu’il ne s’agissait que d’un phénomène temporaire ou encore transitoire.

Puis, avec la guerre en Ukraine et l’embargo de la Russie qui ont entraîné une flambée des cours des matières premières, l’inflation est devenue de plus en plus forte. Mais, une fois encore, le consensus bien-pensant ne cessait d’annoncer que cette inflation ne durerait pas. Au printemps 2022, de très nombreux économistes prévoyaient même que cette dernière repartirait à la baisse dès l’été 2022. Chaque mois, les dirigeants politiques français annonçaient que le pic inflationniste avait été atteint et que la forte inflation ne serait bientôt qu’un lointain souvenir…

En octobre dernier, alors que l’inflation (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le nouveau magasin Toujust est-il vraiment moins cher que son concurrent Lidl ?
Inflation : voici de combien les prix vont augmenter dans les supermarchés d'ici juin
Zone euro : la hausse des taux d'intérêt devrait se poursuivre
Le papier toilette est aussi contaminé par des polluants chimiques
La persistance d’une forte inflation secoue les marchés