La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 969,14
    -182,87 (-0,54 %)
     
  • Nasdaq

    12 934,68
    -167,87 (-1,28 %)
     
  • Nikkei 225

    29 222,77
    +353,86 (+1,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0183
    +0,0012 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    19 922,45
    +91,93 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    22 911,76
    -734,63 (-3,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    555,54
    -17,27 (-3,02 %)
     
  • S&P 500

    4 272,91
    -32,29 (-0,75 %)
     

L’allocation adultes handicapés enfin réformée, l’augmentation des APL plus importante que prévue ? Le flash éco du jour

On débute par une bonne nouvelle, qui se faisait attendre depuis plusieurs années. Dans la nuit du 20 juillet, les députés ont voté la déconjugalisation de l’Allocation adultes handicapés, l’AAH. Il s’agit de ne plus prendre en compte le revenu du conjoint pour calculer le montant de l’AAH, dont le taux plein est fixé à 919,86 euros par mois. Cette mesure était demandée de longue date par les associations pour garantir l’autonomie financière des personnes handicapées et éviter que, si elles se mettent en couple, elles ne perdent de l’argent. Cette mesure devrait entrer en vigueur au plus tard le 1er octobre 2023.

>> Notre service - Une question sur votre future retraite ? Nos experts partenaires vous répondent avec une solution personnalisée

La question du jour : la hausse de vos APL couvrira-t-elle celle de vos loyers ? Les députés viennent d’adopter l’article 6 du projet de loi de protection du pouvoir d’achat, qui institue un plafonnement à 3,5% de la hausse des loyers pendant un an et une revalorisation anticipée des aides au logement. L’étude d’impact du texte précise en outre que le gouvernement entend revaloriser différents paramètres de la formule de calcul des APL. Ce qui devrait aboutir à une augmentation supérieure aux 3,5% initialement annoncés, pour certains allocataires. Plus d’infos sur notre site !

>> Notre service - Trouvez votre nouveau logement, ancien ou neuf, à acheter ou à louer, beaucoup plus facilement grâce à nos annonces géolocalisées !

On continue avec (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Face à l'endettement élevé des Etats, "les critères de Maastricht doivent être repensés"
Vaccins Covid : le risque de troubles cardiaques reste rare
Les Républicains : le nombre d’adhérents en chute libre
Covid-19 : la Haute autorité de santé contre la réintégration des soignants non-vaccinés
"Le ralentissement du commerce mondial a commencé avant 2008"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles