La bourse ferme dans 6 h 42 min
  • CAC 40

    6 528,90
    +4,46 (+0,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 751,76
    -5,46 (-0,15 %)
     
  • Dow Jones

    32 832,54
    +29,04 (+0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0248
    +0,0053 (+0,52 %)
     
  • Gold future

    1 808,70
    +3,50 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    23 261,94
    -308,80 (-1,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    556,45
    +13,57 (+2,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,65
    -1,11 (-1,22 %)
     
  • DAX

    13 646,65
    -41,04 (-0,30 %)
     
  • FTSE 100

    7 488,98
    +6,61 (+0,09 %)
     
  • Nasdaq

    12 644,46
    -13,14 (-0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 140,06
    -5,13 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 999,96
    -249,28 (-0,88 %)
     
  • HANG SENG

    20 003,44
    -42,33 (-0,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,2114
    +0,0032 (+0,27 %)
     

Jusqu’à 9 tonnes d’une fusée chinoise vont retomber sur Terre de façon incontrôlée

L’étage central d’une fusée chinoise, qui a servi à lancer un module de la station Tiangong, va faire une rentrée incontrôlée. Les restes du lanceur, dont la masse est estimée entre 5 et 9 tonnes de matériel, pourraient revenir sur Terre.

Un imposant débris spatial devrait retomber sur la Terre le 31 juillet 2022. Comme l’ont relevé plusieurs médias anglophones, dont le Washington Post le 25 juillet, l’endroit où devrait tomber cet objet n’est pas bien identifié. En revanche, l’origine de ce gros débris est connue : il s’agit d’une fusée chinoise, une Longue Marche 5B.

Ce lanceur a quitté le sud de la Chine le 24 juillet, afin de lancer dans l’espace le module secondaire de la station spatiale Tiangong, le « palais céleste » de la Chine en orbite autour de la Terre. Le module, baptisé Wentian, est un laboratoire dans lequel les équipages vont pouvoir mener des expériences. Son assemblage avec le reste de la station s’est passé comme prévu, mais on savait moins bien ce qu’il était advenu de la fusée. Ce n’est pourtant pas un détail.

Ce n’est pas la première fois qu’un lanceur chinois fait une rentrée incontrôlée

D’après Aerospace Corporation, une société américaine chargée de l’exploitation d’un FFRDC (un organisme de recherche financé par le gouvernement fédéral américain) et spécialisée dans l’aérospatial, le corps de cette fusée chinoise devrait bien faire « une rentrée incontrôlée ».

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles