Publicité
Marchés français ouverture 1 h 1 min
  • Dow Jones

    37 735,11
    -248,13 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    15 885,02
    -290,08 (-1,79 %)
     
  • Nikkei 225

    38 505,97
    -726,83 (-1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,0622
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    16 339,31
    -261,15 (-1,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 060,82
    -2 606,62 (-4,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 061,82
    -61,59 (-1,20 %)
     

Jusqu’à - 80 % : pourquoi les mégapromos sur les produits d’entretien et d’hygiène vont s’arrêter

Il reste une semaine aux consommateurs pour faire de bonnes affaires sur les produits d'hygiène et d'entretien.  - Credit:Richard B. Levine - Newscom - Sipa
Il reste une semaine aux consommateurs pour faire de bonnes affaires sur les produits d'hygiène et d'entretien. - Credit:Richard B. Levine - Newscom - Sipa

Plus qu'une semaine ! À compter du 1er mars, les promotions sur les produits d'hygiène et d'entretien sont limitées à 34 % en valeur et 25 % en quantité. C'est la conséquence de l'entrée en vigueur de la loi Descrozaille, troisième volet des Egalim, dont une nouvelle mouture a d'ailleurs été annoncée par Gabriel Attal mercredi.

Alors, quelques jours avant la mise en application de la nouvelle législation, les promotions se succèdent dans les rayons des supermarchés. Leclerc, Intermarché, Système U, Auchan proposent des remises de prix pouvant atteindre jusqu'à - 80 %. Dans le catalogue Carrefour du mardi 20 février, par exemple, le paquet de 108 couches pour bébés coûte 8 euros et les 4 bidons de lessive, seulement 6 euros, comme le note ici Ouest-France.

Avec la nouvelle loi, les promotions concernant les lessives, shampoings, savons, couches ainsi que les autres produits d'hygiène et d'entretien bénéficieront ainsi du même traitement que celles visant l'alimentaire, protégées de telles remises depuis 2018 et la première loi Egalim.

Une loi qui a fait grincer des dents

Mais pourquoi arrêter les promotions dans un contexte économique de plus en plus difficile pour de nombreux Français ? Cette nouvelle disposition vise en réalité à protéger les industriels des remises jugées excessives par la grande distribution. Ce qui ne manque de faire grincer des dents, jusqu'à Bercy.

À LIRE AUSSI Colère des agriculteurs : qu'est-ce que la loi Egalim, qui cristallise les te [...] Lire la suite