Publicité
La bourse ferme dans 5 h
  • CAC 40

    7 496,64
    -6,63 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 848,10
    +8,96 (+0,19 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0707
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    2 336,80
    -12,30 (-0,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 312,34
    -686,36 (-1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 358,41
    -29,75 (-2,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,26
    -0,19 (-0,24 %)
     
  • DAX

    17 998,75
    -3,27 (-0,02 %)
     
  • FTSE 100

    8 129,43
    -17,43 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2663
    -0,0023 (-0,18 %)
     

Les JO, une super occasion pour négocier des avantages sociaux dans les transports en commun ?

VICTORIA VALDIVIA / AFP

À mesure que les Jeux Olympiques approchent, les mouvements de grève se multiplient dans les transports en commun. Depuis le début de l’année, les grèves à la SNCF, à la RATP et chez ADP (Aéroports de Paris), se succèdent, au titre de la contestation de la réforme des retraites et de revendications de primes pour faire face à la surcharge de travail engendrée par l'événement sportif. Alors que la RATP a déjà obtenu des primes, les cheminots du réseau francilien de la SNCF, en grève ce mardi 21 mai, espèrent à leur tour en obtenir une spéciale pour les JO.

Même combat du côté des aiguilleurs du ciel, qui ont profité de ce climat et de l’assemblée générale d’ADP, ce mardi 21 mai, pour avancer leurs pions afin d’obtenir une prime et des postes supplémentaires. Si les syndicats de la SNCF, de la RATP et d’ADP n'ont pas attendu les JO pour exprimer leur mécontentement, ils semblent toutefois tenter de les utiliser comme levier de négociation, conscients que le gouvernement redoute des blocages des transports en commun pendant cet événement.

Le 22 avril dernier, la SNCF et ses quatre principaux syndicats ont signé un accord historique pour les fins de carrière des cheminots. Cet accord vise à compenser les impacts des trois réformes des retraites mises en place depuis 2008, dont la dernière, en 2023, a relevé l’âge légal de départ de deux ans. L’accord prévoit une amélioration du dispositif de retraite anticipée, permettant aux conducteurs de cesser leur activité 30 mois avant leur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des cyberpirates ciblent la Nouvelle-Calédonie après l’annonce de la visite de Macron : ce que l'on sait
Singapore Airlines : comment l’avion a-t-il pu chuter de 1 800 mètres en quelques minutes ?
IA : une nouvelle start-up française vient de lever 220 millions de dollars
Les perdants de la réforme de l’assurance chômage, le nouveau Casino… L'actu éco en 120 secondes
Guerre en Ukraine : un stock d’armes nucléaires découvert en Biélorussie ?