Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    37 753,31
    -45,66 (-0,12 %)
     
  • Nasdaq

    15 683,37
    -181,88 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    37 961,80
    -509,40 (-1,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,0673
    +0,0052 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    16 251,84
    +2,87 (+0,02 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 184,82
    -1 509,91 (-2,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 022,21
    -29,20 (-0,58 %)
     

JO 2024 : Alain Bernard se confie à Capital, rendez-vous demain pour un entretien exclusif

Getty / Alain BENAINOUS

C’est une légende du sport français. L’ex-nageur Alain Bernard s'est hissé au sommet de sa discipline en remportant le titre olympique aux Jeux de Pékin en 2008, sur 100 mètres nage libre. Avec cette médaille d’or, le natif d’Aubagne (Bouches-du-Rhône) s’est imposé comme le visage de la natation en France, avec Laure Manaudou, titrée à Athènes quatre ans plus tôt. Pourtant, avant de connaître la notoriété et d’entrer dans les foyers des Français, Alain Bernard a galéré durant de longues années, dans un sport peu médiatisé où il est très difficile de gagner sa vie. Dans le cadre de notre série de reportages réalisée à l’approche des Jeux olympiques de Paris (26 juillet au 11 août), nous sommes partis à sa rencontre, afin qu’il nous raconte comment la médaille d’or a changé sa vie. L’intégralité de l’entretien sera publié sur notre site samedi 23 mars à 9 heures.

Alain Bernard nous a notamment parlé des difficultés financières qu’il a rencontrées dans les années précédant son sacre olympique. L’ex-nageur a également abordé avec nous sa notoriété soudaine, qui a suivi son titre à Pékin. «Je ne m’y habituerai jamais», nous a-t-il notamment confié. Alain Bernard a également expliqué comment il gérait toutes les sollicitations qui ont suivi sa médaille, souvent incompatibles avec le sport de très haut niveau : «J’étais tiraillé entre profiter d'événements très tentants et me concentrer à fond sur le sportif pour continuer de performer.» Pour découvrir l’intégralité de notre interview (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Alain Bernard : «La médaille aux JO de Pékin a changé ma vie»
Climat : «J’en ai marre d’être réduite à “Miss météo”», s’agace la présentatrice Myriam Seurat
Le prix de la cantine explose dans une école d’Eure-et-Loir, passant de 6 à 12 euros
La princesse Kate Middleton annonce être atteinte d'un cancer
Pas de nouvelle augmentation pour les fonctionnaires en 2024, les fraudeurs à l’assurance retraite dans le viseur… Le Flash éco du jour