La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9842
    +0,0022 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -3,70 (-0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    19 689,14
    -136,55 (-0,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    +0,25 (+0,31 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,86 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,89 (-1,84 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,93 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1120
    -0,0003 (-0,03 %)
     

Jets privés : les députés LFI réclament une interdiction

Pixabay

Les jets privés sont dans le viseur des députés LFI. Ces derniers ont en effet demandé lundi 12 septembre au gouvernement d'interdire l'usage de jets privés, critiqués pour leur très forte empreinte carbone, et ont déposé une proposition de loi en ce sens. "On ne peut pas demander de baisser le chauffage dans des passoires thermiques, (…) d'avoir des comportements responsables et exonérer une minorité qui crame la planète", a déclaré l'élu LFI de Seine-Saint-Denis Thomas Portes, auteur du texte, lors d'une conférence de presse à l'Assemblée.

"C'est une mesure urgente écologiquement, les déplacements en jets sont ultra-polluants lorsqu'on les rapporte à une personne", a-t-il insisté. Ces jets privés font l'objet d'une vive polémique depuis plusieurs semaines, les défenseurs de l'environnement appelant à leur encadrement voire à leur interdiction. Le texte prévoit d'interdire à partir du 1er janvier 2023 "la circulation des avions privés affrétés à la demande d'un particulier ou d'une entreprise hors vols commerciaux classiques".

Une dérogation est prévue pour les vols "d'évacuations sanitaires" ou qui concernent "la sécurité nationale". Il prévoit également la mise en place d'un plan de reclassement et de reconversion pour les salariés impactés. Le groupe LFI n'a pas inscrit la proposition de loi au menu de la journée du 24 novembre, dont il décide de l'ordre du jour ("niche parlementaire") mais il entend par le dépôt de ce texte mettre une forme de "pression" sur l'exécutif, selon (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Que sont devenus les ex-ministres de Macron ? Le top 10 des formations financées grâce au CPF… Le flash éco du jour
Des chercheurs inventent une peinture solaire qui permettrait aux bâtiments de produire de l'électricité
Justice : Eric Dupond-Moretti annonce une très grosse hausse des salaires pour les juges
Funérailles d'Elizabeth II : jets privés et hélicoptères bannis pour les chefs d'État et VIP ?
Ukraine : Macron demande à Poutine de "retirer les armes lourdes et légères" de la centrale de Zaporijjia