La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 813,34
    -219,37 (-1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Inflation : le chômage partiel de longue durée et le fonds de solidarité doivent être réactivés, plaide le patron des PME

Le retour au soutien massif de l'État pour les petites et moyennes entreprises (PME) : voilà ce que demande François Asselin à la tête de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) dans le Journal du dimanche du 28 août. Parmi les entreprises répertoriées dans le nombre de défaillances en hausse ces derniers mois se trouve une majorité de PME, particulièrement mises en difficulté par le début du remboursement des prêts garantis par l'État, l'inflation, l'explosion des factures d'électricité et du gaz, et la rupture de chaînes d'approvisionnement. C'est pourquoi "l’État doit être au rendez-vous", estime le responsable, car "les difficultés sont devant nous. Et pour certains, elles vont être très dures à surmonter".

François Asselin s'inquiète ainsi des "entreprises où la facture énergétique est une composante essentielle du prix de revient". "La viabilité de nos PME est en jeu", martèle-t-il, plaidant pour "qu'en cas de délestage, les entreprises soient prévenues suffisamment tôt". Il demande également que les énergéticiens alertent les clients les plus gourmands en énergie en cas d'explosions des coûts.

Dans les "secteurs où la facture explose et où les pénuries d’approvisionnement entraînent des arrêts de production", le président de la CPME demande que "le chômage partiel de longue durée et le fonds de solidarité soient réactivés". "Il faut éviter que des salariés soient licenciés faute d’énergie suffisante", a-t-il ajouté. "Cet hiver ne passera pas sans douleur. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Idemia, le champion tricolore de la sécurité numérique
Les groupes pétroliers chinois engrangent des bénéfices record
Novartis obtient l'homologation d'un médicament dans l'UE pour une forme de leucémie
CAC 40 : la Bourse de Paris en net repli après le discours offensif de la Fed
Inflation : pourquoi le prix des cantines d’entreprise pourrait également augmenter