Marchés français ouverture 6 h 51 min
  • Dow Jones

    32 654,59
    +431,17 (+1,34 %)
     
  • Nasdaq

    11 984,52
    +321,73 (+2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    26 659,75
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    20 602,52
    +652,31 (+3,27 %)
     
  • BTC-EUR

    28 860,28
    +356,74 (+1,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    686,58
    +443,90 (+182,92 %)
     
  • S&P 500

    4 088,85
    +80,84 (+2,02 %)
     

Inde : ils réclament une fortune à leur fils parce qu'il n'a pas d'enfant

Un petit-fils ou 615.000 euros ! Un couple d'Indiens poursuit leur fils en justice, exigeant qu'avec son épouse, il leur donne un petit-fils d'ici un an sous peine de devoir leur verser 615.000 euros de compensation, a rapporté la presse locale jeudi 12 mai. Sanjeev et Sadhana Prasad disent avoir épuisé leurs économies pour élever et éduquer leur fils aujourd'hui pilote et lui offrir un mariage somptueux. Ils veulent maintenant un petit-fils ou être remboursés de leurs investissements. "Mon fils est marié depuis six ans mais (son couple) ne prévoit toujours pas de bébé. Au moins, si nous avions un petit-enfant avec qui passer du temps, notre douleur deviendrait supportable", a déclaré le couple dans sa plainte déposée auprès d'un tribunal de Haridwar la semaine dernière.

La compensation de 50 millions de roupies (615.000 euros) réclamée comprend le coût d'une réception de mariage dans un hôtel cinq étoiles, une voiture de luxe d'une valeur de 76.000 euros et le paiement de la lune de miel du couple à l'étranger, a rapporté jeudi le quotidien Times of India. Les parents ajoutent avoir déboursé 62.000 dollars pour que leur fils bénéficie d'une formation de pilote aux États-Unis, avant qu'il ne revienne en Inde sans emploi, précise le journal.

"Nous avons également dû contracter un prêt pour construire notre maison et nous traversons maintenant de nombreuses difficultés financières", déplore le couple dans sa plainte, "nous sommes également perturbés psychologiquement car nous vivons (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Emmanuel Macron sera dimanche à Abou Dhabi après le décès du président des Emirats arabes unis
Guerre en Ukraine : la Suisse se déchire sur une commande d'avions de combat F-35
Nice : des Ukrainiens en garde à vue pour avoir squatté la villa d'un Russe
Electricité : la Russie a bien suspendu ses livraisons à la Finlande
Le football se porterait-il mieux sans spectateur ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles