Marchés français ouverture 3 h 24 min
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    30 485,11
    +161,77 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1772
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    24 829,46
    +161,61 (+0,66 %)
     
  • BTC-EUR

    40 748,34
    +96,65 (+0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 227,41
    -5,88 (-0,48 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     

Impôts : quel avenir pour le Pinel après 2022 ?

·1 min de lecture
maison avec loi Pinel écrit dessus
maison avec loi Pinel écrit dessus

Repêché de justesse, le Pinel, ce dispositif d’immobilier locatif, a bien failli s’arrêter à la fin de cette année. Il a finalement été prolongé jusqu’à fin 2024 mais dans des conditions moins favorables aux investisseurs. En effet, si jusqu’en 2022 rien ne change – l’épargnant peut réduire son impôt sur le revenu jusqu’à 63 000 euros répartis sur 12 années maximum -, il est prévu que la carotte fiscale baisse par la suite en deux temps. Ainsi, pour un investissement locatif réalisé en 2023, l’investisseur pourra au mieux économiser 52 500 euros et jusqu’à 42 000 euros l’année suivante. Sans reconduction au-delà de 2024, le Pinel disparaîtra. En l’état de la législation, c’est en tout cas le sort qui se dessine pour cette niche fiscale qui fait débat.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts locaux 2021 : ce qui vous attend pour la taxe foncière, d'habitation et la redevance TV
- Revolut lance son service de réservation de logements
- Paiement en plusieurs fois : combien coûtent les pénalités de retard ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles