La bourse ferme dans 1 min
  • CAC 40

    6 046,19
    -27,16 (-0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 536,15
    +2,98 (+0,08 %)
     
  • Dow Jones

    31 584,25
    +83,57 (+0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0613
    +0,0055 (+0,52 %)
     
  • Gold future

    1 822,70
    -7,60 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    19 527,71
    -645,39 (-3,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    451,15
    -10,64 (-2,30 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,27
    +1,65 (+1,53 %)
     
  • DAX

    13 167,59
    +49,46 (+0,38 %)
     
  • FTSE 100

    7 257,75
    +48,94 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 611,36
    +3,74 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    3 924,49
    +12,75 (+0,33 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,2307
    +0,0037 (+0,30 %)
     

Impôts : 3 solutions si vous ne pouvez pas payer

Les jeunes face à la crise
Les jeunes face à la crise

Vous faites face à des difficultés financières ponctuelles, face au retour de l'inflation, suite à, une perte d'emploi ou à un souci familial ? Ces difficultés sont telles que vous ne pourrez pas vous acquitter du solde d'impôt 2022 annoncé en fin de déclaration ? Le prélèvement automatique de ce solde courant septembre 2022 sur votre compte bancaire pourrait-il creuser gravement votre endettement ? Tout d'abord sachez, comme le précise la Direction générale des Finances publiques (DGFiP), que tout solde supérieur à 300 euros fera l'objet d'un étalement de paiement en quatre fois, de septembre à décembre.

Si cet étalement automatique ne suffit pas pour faire face à vos problèmes financiers actuels, vous avez intérêt à prévenir le fisc en allant aux devants d'un retard de paiement. Car tout paiement effectué après la date limite indiquée sur votre avis provoque une majoration de 10% de l'impôt dû, à laquelle peuvent s'ajouter des intérêts de retard voire d'autres sanctions.

Si vous souhaitez attendre la réception de votre avis d'impôt 2022, la distribution va s'échelonner de fin juillet à début septembre. D'ici là, vous pouvez identifier la solution la plus adaptée pour éviter de réagir en catastrophe.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : comment décrypter le calcul casse-tête de fin de déclaration
- Crédit immobilier : jusqu'à 40% de hausse des prix de l'assurance de prêt depuis le 1er juin ?
- Impôt sur le revenu : la menace du futur barème

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles