Marchés français ouverture 47 min
  • Dow Jones

    33 874,24
    -71,34 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    14 271,73
    +18,46 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    28 855,77
    -19,12 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,1935
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 899,19
    +82,12 (+0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    27 559,69
    -1 243,81 (-4,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    792,75
    -17,44 (-2,15 %)
     
  • S&P 500

    4 241,84
    -4,60 (-0,11 %)
     

Impôt sur le revenu : pourquoi Marseille déclare toujours avant Paris

·1 min de lecture
Marseille en 2011
Marseille en 2011

Si OM-PSG se jouait sur le terrain de la fiscalité, Paris serait toujours pris de vitesse par la ponctualité marseillaise. Marseille, département des Bouches-du-Rhône (13), fait systématiquement partie de la « première vague » de déclarations : cette année, la date limite est le 26 mai pour la déclaration en ligne. Paris, département 75, et l'ensemble de la région parisienne (départements 77, 78, 91, 92, 93, 94 et 95), font systématiquement partie de la « dernière vague » : la date limite est fixée au 8 juin. Entre les deux, Bordeaux (33), Nantes (44) ou Dijon (21) font toujours partie de la « deuxième vague » : l'échéance y est cette année fixée au 1er juin.

Pourquoi ? Le Monde a posé cette question anodine mais si pertinente à la Direction générale des finances publiques (DGFiP). Réponse : « Cela permet de fluidifier le trafic sur le site Impots.gouv.fr et de lisser les pics de charge. Depuis 2010 ce sont des zones par numéro de département, précédemment c’était en fonction des zones de vacances scolaires. Les zones ont été découpées en fonction du nombre de foyers fiscaux afin d’être homogènes. »

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : le casse-tête du calcul de fin de déclaration
- Hello Business : testez gratuitement la banque en ligne pour les indépendants !
- Impôts 2021 : ces 4 avantages qui vont vous rapporter gros

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles