Publicité
Marchés français ouverture 7 h 12 min
  • Dow Jones

    38 563,80
    -64,19 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    15 630,78
    -144,87 (-0,92 %)
     
  • Nikkei 225

    38 234,77
    -128,84 (-0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0813
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    16 247,51
    +91,90 (+0,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    48 324,52
    +575,95 (+1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    4 975,51
    -30,06 (-0,60 %)
     

Impôt sur le revenu : pourquoi beaucoup de Français vont voir leur taux d'imposition baisser

PhotoAlto/Sigrid Olsson

La mesure figure au projet de loi de finances pour 2024. Et le gouvernement y tient. L’article 2 du texte budgétaire, étudié actuellement au Sénat, prévoit «d’indexer les tranches de revenus du barème de l’impôt sur le revenu (IR)» à hauteur de 4,8%, soit le niveau de l'inflation estimée pour cette année. Un choix opéré et annoncé par l’exécutif dès septembre, et ce avant même la présentation officielle du texte budgétaire au Palais Bourbon.

Pour le gouvernement, l’objectif est simple : préserver les salariés des effets de la hausse des prix sur le plan fiscal. «Il est hors de question que des Français paient plus d’impôt sur le revenu ou entrent dans le barème de l’impôt sur le revenu (IR) à cause de l’inflation», avait annoncé le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, en juin dernier. Selon Bercy, la revalorisation du barème sur l’inflation empêchera 320 000 nouveaux foyers fiscaux d’être soumis à l’impôt sur le revenu au printemps prochain. Mais ce choix politique assumé n’est pas sans conséquence sur les finances publiques, puisqu’il représente un manque à gagner fiscal de l’ordre de 6 milliards d’euros pour l’Etat.

>> Notre service - Rénovation énergétique : calculez le montant de vos aides (MaPrimeRénov’, CEE…) et trouvez le bon artisan pour vos travaux

C’est cette mesure coûteuse pour les finances publiques que l’Institut des politiques publiques (IPP) et l’Observatoire de Macroéconomie du CEPREMAP ont notamment choisi d’étudier à l’occasion de leur conférence annuelle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ces tarifs bancaires qui vont encore flamber en 2024
Le marché de l'occasion prend le dessus pour les décorations de Noël
IFI : ce service gratuit de Bercy qui vous aide à estimer au mieux votre bien immobilier
Prime de Noël 2023 : montant, conditions et date de versement
Taxe d’habitation : les maires poussent pour un nouvel impôt local