La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 489,06
    -11,62 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    11 555,91
    -51,71 (-0,45 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0591
    +0,0032 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • BTC-EUR

    19 610,95
    -614,99 (-3,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    452,39
    -9,40 (-2,04 %)
     
  • S&P 500

    3 907,38
    -4,36 (-0,11 %)
     

Impôt sur le revenu : les dates clés jusqu’à la fin de l’année

Si vous n’avez pas encore déclaré vos revenus ce printemps, sachez que vous êtes désormais hors délai. La période déclarative a officiellement pris fin mercredi 8 juin à minuit. C’est la date limite que Bercy a fixée pour les contribuables domiciliés en zone 3 dans les départements compris entre la Meuse (55) et Mayotte (976). Les autres contribuables, résidant en zone 1 et 2, ont de leur côté dû remplir leurs obligations déclaratives, respectivement avant le 24 et 31 mai. Sans motif sérieux à présenter à l'administration, cette faute d’inattention vous coûtera 10% de majoration de votre impôt sur le revenu. Une sanction qui pourrait même être alourdie à 20%, si vous attendez jusqu’à la mise en demeure du Trésor public, voire à 40% si vous avez la mauvaise idée de vous mettre en règle plus de 30 jours après avoir reçu le courrier du fisc. En revanche, si vous avez reçu ce printemps un courriel de Bercy vous expliquant que vous êtes éligible à la déclaration automatique de revenus, vous ne risquez aucune pénalité de retard. Et ce, même si vous n’avez pas validé votre déclaration. La signature des contribuables n’étant pas dans ce cas expressément requise par l’administration.

Si vous avez oublié de déclarer vos revenus, il vous faut sans tarder corriger votre erreur. En ligne sur impots.gouv.fr, “le service reste ouvert jusqu’au 29 juin inclus”, précise à Capital la Direction générale des finances publiques (DGFiP). Ce délai supplémentaire vous permettra de remédier à votre bévue, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Il revient de vacances avec une facture téléphonique de... 16.000 euros !
Déclaration de revenus : comment échapper à la pénalité de retard
Impôt sur le revenu : combien pouvez-vous gagner avec la revalorisation du barème ?
On leur réclame plus de 600 euros pour deux mojitos et un plat
Carte bancaire : attention au "vol dos à dos"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles