Publicité
La bourse ferme dans 4 h 37 min
  • CAC 40

    8 105,36
    +13,25 (+0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 044,01
    +18,84 (+0,37 %)
     
  • Dow Jones

    39 671,04
    -201,95 (-0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,0848
    +0,0021 (+0,20 %)
     
  • Gold future

    2 367,90
    -25,00 (-1,04 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 251,36
    -447,00 (-0,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 500,54
    -2,12 (-0,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,19
    +0,62 (+0,80 %)
     
  • DAX

    18 722,75
    +42,55 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    8 368,41
    -1,92 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    16 801,54
    -31,08 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 307,01
    -14,40 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,2723
    +0,0003 (+0,03 %)
     

Immobilier : des prix en légère baisse dans les 50 plus grandes villes de France

Freepik / Capital

Bonne nouvelle pour les acheteurs. La baisse des prix de l’immobilier, tant attendue par les ménages, se confirme dans les grandes villes françaises. D’après le dernier baromètre SeLoger / Meilleurs Agents, les prix des appartements et des maisons sont en effet en recul de 0,9% en moyenne depuis le début de l’année dans les 50 communes les plus peuplées du pays. Une diminution plus marquée qu'au niveau national puisque, depuis le 1er janvier, les prix s'érodent de 0,5% en moyenne dans l'Hexagone. Dans le détail, les tarifs sont en baisse de 0,3% pour les maisons et 0,8% pour les appartements. Capital vous propose de découvrir la liste des prix des appartements et des maisons actualisés en mai 2024 dans 50 villes, ainsi que leur évolution sur trois mois.

Le mouvement baissier est particulièrement spectaculaire à Paris, où les prix des appartements ont baissé de 1,5% sur les trois derniers mois, pour atteindre 9 259 euros par mètre carré en mai 2024. Et les acheteurs peuvent se réjouir puisque les prix devraient continuer de reculer d'ici l’été en Ile-de-France, selon les notaires du Grand Paris. Les tarifs sont également en net recul à Lyon (-2,6%), Nancy (-1,7%) ou encore Strasbourg (-2,7%). Ces baisses de prix dans les grandes villes françaises s’expliquent principalement par une demande en berne, consécutive à la flambée des taux des crédits immobiliers depuis près deux ans. Le nombre de ventes de logements anciens a en effet chuté de 23% sur un an en 2023 selon la Fédération (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le château d'Armainvilliers, en lice pour le titre de maison la plus chère du monde ?
Immobilier : quelles sont les attentes des Français ? Notre sondage exclusif
Immobilier : le combat de Céline pour récupérer sa maison squattée
Immobilier : les délais pour vendre votre logement dans les 50 plus grandes villes de France
Crédit immobilier : votre prêt relais a tourné au fiasco ? Racontez-nous