Publicité
La bourse ferme dans 58 min
  • CAC 40

    8 089,06
    -52,40 (-0,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 026,71
    -20,28 (-0,40 %)
     
  • Dow Jones

    39 881,74
    +8,75 (+0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0837
    -0,0022 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    2 397,00
    -28,90 (-1,19 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 322,80
    -638,07 (-0,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 503,89
    -22,53 (-1,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,63
    -1,03 (-1,31 %)
     
  • DAX

    18 696,71
    -30,05 (-0,16 %)
     
  • FTSE 100

    8 355,35
    -61,10 (-0,73 %)
     
  • Nasdaq

    16 835,15
    +2,52 (+0,01 %)
     
  • S&P 500

    5 320,24
    -1,17 (-0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    38 617,10
    -329,83 (-0,85 %)
     
  • HANG SENG

    19 195,60
    -25,02 (-0,13 %)
     
  • GBP/USD

    1,2729
    +0,0017 (+0,14 %)
     

Immobilier : des locataires mauvais payeurs fichés sur une liste noire

chaylek - Adobe Stock

Ce sont les cauchemars des propriétaires : les locataires qui ne paient pas le loyer. Si des raisons financières peuvent parfois expliquer ce manquement, il reste que c’est un manque à gagner pour le bailleur, qui a souvent un crédit à rembourser pour financer ces investissements et sur lequel il ne peut décemment faire l’impasse. Comme le souligne L’Internaute, face à la recrudescence de ces cas, certains propriétaires ont décidé de prendre le taureau par les cornes et de s'organiser. Quitte à être en dehors de la loi.

Leur solution, une liste noire des mauvais payeurs. Cette liste circulerait alors entre les propriétaires, pour prévenir des « mauvais» locataires et faire éviter à d’autres leurs déboires. C’est notamment via les réseaux sociaux que le phénomène a pris son ampleur, où des groupes de propriétaires se sont formés. Bien que la pratique soit totalement illégale, tous assument, certains y voyant de l’entraide, et non de la délation.

Dans les faits, l’affirmation est discutable. Sur Facebook, par exemple, les noms peuvent être directement divulgués dans une publication ou un commentaire. Circule également un fichier personnel que les bailleurs diffusent sur demande, par message privé. Certains professionnels de l’immobilier n’hésitent plus, eux aussi, à céder à la tentation, à une mutualisation des informations entre agents, mais également en allant s’enquérir dans ces groupes des potentiels mauvais payeurs.

Cette pratique, totalement interdite par la loi, est dans le (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pont du 8 mai 2024 : certains hôtels dénoncent la concurrence des Airbnb
J’ai acheté une maison : je n’ai pas vu que le parquet était endommagé, que puis-je faire ?
Immobilier : voici les deux villes bretonnes où il faut absolument investir sur le littoral
Comment fonctionne une colocation ?
HLM : expulser les locataires qui dépassent les plafonds de revenus… pour les loger où ?