Publicité
Marchés français ouverture 49 min
  • Dow Jones

    38 460,92
    -42,77 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    15 712,75
    +16,11 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    37 650,77
    -809,31 (-2,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0716
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    17 211,41
    +10,14 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 963,15
    -2 241,39 (-3,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 390,27
    +7,70 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    5 071,63
    +1,08 (+0,02 %)
     

Immobilier : “aux Etats-Unis, les crédits subprimes sont toujours à l’ordre du jour”

Peter Dazeley/Getty Images

Les dégâts considérables créés par la crise de 2008 ont relégué au second plan toute réflexion sur la raison d’être des crédits dits subprimes, un sujet porteur en fait d’une grande richesse pédagogique. Ce qui pourrait s’appeler la chaîne des subprimes relie en effet la micro-économie et la macroéconomie et son étude permet de comprendre aisément la logique de la titrisation et le rôle des outils de la finance. Les notions obscures de MBS, ABS, CDO, ou CDS prennent tout leur sens, dissipant l’image a priori négative de l‘expression shadow banking. Outre que cette approche “par en haut” permet de cerner de façon rationnelle les causes de la crise, elle constitue une introduction très utile à la compréhension du monde financier. Un bref rappel historique du sujet ne manque pas d’intérêt pour son ancienneté d’abord, et pour sa dimension politique. Le dispositif des subprimes relève en effet d’une loi de 1977 dite Community Reinvestment Act (loi CRA), dont l’objet était la lutte contre la “discrimination communautaire” en favorisant l’accession au logement des populations démunies.

L’existence d’une politique américaine du logement social peut naturellement surprendre de ce côté-ci de l’Atlantique, et plus surprenant sans doute, le fait que ces crédits subprimes sont toujours à l’ordre du jour, rebaptisés nonprimes il est vrai, et assortis de contraintes drastiques pour les opérateurs.

>> Achetez et vendez vos placements (Bourse, cryptomonnaies…) au bon moment grâce à Momentum, la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment un agent immobilier aurait escroqué plus de 600.000 euros à une vingtaine de clients
Achat immobilier : comment puis-je me rétracter en tant qu’acheteur ?
Cette locataire vit depuis un an et demi avec un carton à la place de sa fenêtre
Les aides financières de 2023 pour la rénovation globale d’un logement
Crédit immobilier : les meilleurs taux que vous pouvez décrocher dans votre région