Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 206,72
    -73,25 (-0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Ces habitants ont trouvé la solution pour diviser leur facture d'électricité par deux

Pixavril/Adobe Stock

Pour alléger leur facture d’électricité, ils ont décidé de s’unir. Quinze habitants de la Sarthe ont en effet trouvé la solution pour réaliser de belles économies, rapporte Ouest-France, lundi 12 février. Grâce à une association, ils ont commandé ensemble des panneaux solaires. Une alternative qui devrait leur permettre de diviser par deux leurs dépenses en électricité.

«Vous achetez des panneaux solaires à 3 500 euros en moyenne pour couvrir 50 % de votre consommation», précise à nos confrères André Jaunay, vice-président de l’association Soleil du Loir à l’initiative du projet. En poursuivant : «Vous l'installez vous-même, au sol ou un peu en hauteur. Au bout de cinq ans, vous avez rentabilisé votre investissement. Ensuite, vous consommez de l'électricité gratuitement pendant au moins vingt ans : les panneaux sont garantis pour vingt-cinq ans.» Toutefois, Laurent Faverais, des Artisans de l'énergie, le fournisseur local, prévient qu’il ne sera pas possible de revendre l'électricité à EDF, «car l'installation n'est pas effectuée par une entreprise RGE dans le cas présent».

Un critère qui n’a cependant pas refroidi les quinze habitants qui ont décidé de se lancer dans cette aventure collective. «Pouvoir produire mon électricité en partie, compte tenu du coût de l'électricité et de l'inflation, cela va me permettre de maîtriser mon budget. Et puis, je suis sensible à l'écologie», confie l’un d’eux au journal local.

L'association Soleil du Loir prévoit également de faire aménager (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

AAH : une perte de 500 euros par mois pour des milliers de personnes handicapées
Plafond de la Sécurité sociale : montant journalier, mensuel et annuel du PSS
Le versement du RSA et de la prime d’activité simplifié dès 2025 ?
Assurance neige et montagne : est-elle nécessaire pour partir au ski ?
Edenmap permet aux habitants des pays pauvres d’avoir une adresse postale