La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 260,81
    -329,60 (-1,11 %)
     
  • Nasdaq

    10 802,92
    -65,00 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9614
    -0,0074 (-0,76 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    19 945,22
    +117,21 (+0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    439,84
    +6,74 (+1,56 %)
     
  • S&P 500

    3 655,04
    -38,19 (-1,03 %)
     

Guerre en Ukraine : l'utilité des technologies dans un conflit démontrée, selon l'ex-PDG de Google

Pixabay

Le conflit en Ukraine montre que le secteur technologique peut contribuer à la défense d'un pays en période de guerre, selon l'ancien PDG de Google, Eric Schmidt, aujourd'hui conseiller du gouvernement américain dans le domaine de l'intelligence artificielle. Le gouvernement ukrainien a réussi à protéger ses données de cyberattaques russes et a mobilisé avec succès des applications qui ont permis d'informer l'armée en temps réel des mouvements des forces russes, a expliqué lundi M. Schmidt, lors d'une conférence en ligne, après un séjour de 36 heures en Ukraine.

Parmi les initiatives prises par le jeune parlement ukrainien dès le début de l'offensive russe le 24 février: l'abrogation d'une loi qui empêchait le gouvernement de stocker ses données dans une base dématérialisée. "Ils ont déplacé toutes leurs données des serveurs du gouvernement vers le cloud", a-t-il dit. Ensuite, les Ukrainiens se sont tournés vers le PDG de SpaceX Elon Musk, pour recevoir des terminaux du service interne par satellite Starlink, ce qui a fait "échouer" la stratégie russe de désactiver les communications ukrainiennes, selon M. Schmidt. D'autres chefs d'entreprises et donateurs ont distribué des fonds à l'Ukraine pour l'achat de terminaux Starlink, dont le nombre atteint désormais 20.000 dans le pays, a rappelé l'ex-PDG de Google.

Le gouvernement ukrainien a aussi élargi l'utilisation d'une application cryptée estonienne dont les Ukrainiens se servaient déjà pour stocker sur leur téléphone des copies (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La filiale de BNP Paribas Nickel se lance en Belgique et au Portugal
Le CAC 40 dans l'attente des chiffres de l'inflation aux États-Unis, la chute des prix du gaz en soutien
Stuart : la plateforme de livraison soupçonnée de recourir au travail au noir
La fusée Blue Origin s'écrase après son décollage, sans faire de blessés
Pénurie : quels sont les dix produits les plus touchés des rayons des supermarchés ?