Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 700,09
    +229,11 (+0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 372,19
    -1,66 (-0,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Le groupe Bernard Loiseau à la conquête du Japon : quand la gastronomie française s’exporte

PIXABAY

Le groupe Bernard Loiseau se déploie au pays du Soleil-Levant. Après Saulieu, Dijon, Beaune ou encore Besançon, l’entreprise gastronomique bourguignonne – créée par le chef Bernard Loiseau, disparu en 2003 – ouvrira, en effet, en juin prochain, un restaurant à Tokyo. Baptisé Loiseau de France, ce «bistro chic» se veut une vitrine de la cuisine gastronomique tricolore. Or, le Japon n’est pas une terre totalement inconnue pour le groupe familial, puisque Bernard Loiseau avait déjà lancé, en 1992, un établissement sur l’île de Rokko, dans la région du Kansai.

Bérangère Loiseau, fille aînée du chef aux trois étoiles et PDG du groupe, évoque ainsi auprès de nos confrères de France 3 Bourgogne Franche-Comté des «relations privilégiées avec le Japon depuis les années 1990». «Sa cuisine (celle de son père, NDLR) très épurée, centrée sur le goût, la fraîcheur et la nature, a résonné dans la culture japonaise», explique-t-elle. Malheureusement, l’expérience nipponne prend fin prématurément à cause d’un terrible tremblement de terre qui détruit complètement le restaurant de Bernard Loiseau en 1995.

Aujourd’hui, avec ce nouveau projet, la famille entend donc reprendre le flambeau. «Avec ma sœur Blanche, on veut faire vivre l’aventure de mes parents, la faire perdurer et se développer, se moderniser, dialoguer avec les clients d’aujourd’hui», confie Bérangère Loiseau à la chaîne régionale. Avant de poursuivre : «La Maison Bernard Loiseau est une icône de la gastronomie et de l’art de vivre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La marque de luxe Chanel vend des pièces produites par… France Travail
Alstom : encore du potentiel en Bourse après une énorme cession aux Etats-Unis ?
Vélotourisme : le nouveau hobby des Français qui rapporte gros
TotalEnergies (Total) pousse ses pions dans le GNL à Oman, Technip en profite
Roger Federer : ses baskets On Running sont en train de faire de l’ombre aux géants du secteur