La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 135,06
    +18,82 (+0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 174,66
    +13,10 (+0,31 %)
     
  • Dow Jones

    33 507,50
    -158,80 (-0,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0572
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 864,60
    -1,50 (-0,08 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 674,48
    +69,50 (+0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    579,66
    +0,90 (+0,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,77
    -0,02 (-0,02 %)
     
  • DAX

    15 386,58
    +63,08 (+0,41 %)
     
  • FTSE 100

    7 608,08
    +6,23 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    13 219,32
    +18,02 (+0,14 %)
     
  • S&P 500

    4 288,05
    -11,65 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    31 857,62
    -14,88 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 809,66
    +436,66 (+2,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,2208
    +0,0002 (+0,02 %)
     

Groenland : 200 personnes coincées dans un bateau de croisière échoué

PIXABAY

Un navire de croisière avec 206 personnes à bord s’est échoué lundi 11 septembre avec 206 personnes à son bord dans une partie éloignée de l'est du Groenland, a annoncé le lendemain la défense danoise. A l’heure actuelle, l'Ocean Explorer, long de 104 mètres et conçu pour les pôles, est toujours coincé, a confirmé le Commandement conjoint de l'Arctique de l'armée danoise, rapporte Le Figaro ce mercredi 13 septembre.

Les circonstances entourant cet incident restent pour l'instant très floues, en grande partie en raison du manque de relevés hydrographiques de la zone. Cette carence complique l'évaluation des profondeurs marines et des risques potentiels pour le navire et ses occupants. Le bateau de sauvetage le plus proche se trouve à plus de 2.000 kilomètres de là, ce qui signifie que plusieurs jours de navigation seront nécessaires avant son arrivée, probablement pas avant vendredi, sous réserve de conditions météorologiques favorables.

L'incident s'est produit lundi dans l'Alpefjord, à environ 1.400 km au nord-est de Nuuk, la capitale du territoire de l'Arctique. Heureusement, il n'y a eu aucun blessé et le navire n'a subi aucun dommage, comme l'a confirmé Camilla Schouw Broholm, du Commandement arctique, à l'AFP. Ainsi, Aurora Expeditions, la compagnie de croisières d'expédition exploitant le bateau, se veut rassurante. Les passagers et le personnel à bord sont en sécurité, a-t-elle déclaré, ajoutant qu'il n'y a "aucun danger immédiat pour eux, le navire ou l'environnement." (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite