Marchés français ouverture 6 h 16 min
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    26 664,80
    -139,80 (-0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,0448
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    21 996,89
    -422,08 (-1,88 %)
     
  • BTC-EUR

    19 181,90
    -381,04 (-1,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    430,86
    -8,80 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     

Greffée des mains aux États-Unis, elle réclame près d’un million d’euros à l’Assurance maladie

Retour au tribunal pour la Sécu. Condamnée en première instance à rembourser pas moins de 664.000 euros à Laura Nataf pour ses greffes de mains réalisées aux États-Unis en 2016, la Caisse primaire d’Assurance maladie (CPAM) de Paris ne compte pas verser le moindre euro. Mais l’avocate de la patiente est catégorique : cette femme, aujourd’hui âgée de 34 ans, a subi un “refus de soins” en France. Décidée à réparer le préjudice de sa cliente, l’avocate fait grimper la facture en appel en demandant le remboursement de 322.507 euros supplémentaires, au titre des médicaments et des frais de séjour hospitalier. L’audience se tiendra jeudi 23 juin, si Laura Nataf obtient gain de cause, la Sécu pourrait être condamnée à verser 986.507 euros à la patiente.

C'est en 2007 que Laura Nataf, alors âgée de 19 ans, est victime d’une septicémie alors qu’elle était en stage en Espagne dans le cadre de ses études d’hôtellerie. Placée sous coma artificiel et rapatriée en France, elle se réveillera trois semaines plus tard amputée des deux avants-bras et des deux jambes. Elle sera ensuite hospitalisée pendant cinq semaines puis transférée dans un centre de rééducation durant trois mois, où elle s'accommodera de ses prothèses de jambes et de bras. “Mais mes mains me manquaient beaucoup”, raconte Laura Nataf dont la vie quotidienne a été chamboulée. “Elle est assistée d’une personne aidante, notamment pour se doucher, pour manger, pour son intimité mais la jeune fille supporte de moins en moins cette (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Action de groupe contre un fournisseur d’électricité, les contorsions fiscales de Ikea… Le flash éco du jour
Le classement des villes les plus agréables du monde dévoilé
Le directeur d'une station-service perd son emploi pour avoir vendu de l'essence à prix cassé
Un TGV Paris-Nantes arrive avec cinq heures de retard
Les maires de France favorables à une remise en cause de la liberté d'installation des médecins

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles