La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 110,53
    -1 417,56 (-2,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Le gouvernement rehausse sa prévision de déficit et de dette publics pour 2021

Source AFP
·1 min de lecture
Dimanche, Bruno Le Maire a annoncé une révision en baisse d'un point de la prévision de croissance en 2021. (Illustration)
Dimanche, Bruno Le Maire a annoncé une révision en baisse d'un point de la prévision de croissance en 2021. (Illustration)

Bruno Le Maire précise les perspectives des finances de l'État français pour l'année en cours. Le gouvernement a rehaussé ses prévisions de déficit et de dette publics de la France en 2021, conséquence d'une croissance qui devrait être moins élevée que prévu en raison des nouvelles restrictions sanitaires, a annoncé, dimanche 4 avril, le ministre de l'Économie et des Finances.

« Nous évaluons le déficit public pour 2021 à 9 %, au lieu des 8,5 % qui avaient été inscrits dans le projet de loi de finances initial et nous estimons que la dette publique passera de 115 % à 118 % en 2021 », a déclaré le ministre lors de l'émission télévisée Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro. Bruno Le Maire avait auparavant annoncé dans Le Journal du dimanche une révision en baisse d'un point de la prévision de croissance en 2021, à 5 % au lieu de 6 % jusque-là, afin de tenir compte des effets des nouvelles mesures de restriction prises cette semaine pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

« Fermer les établissements scolaires et 150 000 commerces est indispensable pour freiner la circulation du virus. Mais ces mesures auront un impact sur l'économie française. Nous allons donc réviser notre croissance de 6 % à 5 % pour 2021 », alors que le PIB français s'était contracté de 8,2 % en 2020, a dit le ministre au JDD paru dimanche. « Mécaniquement, ça a un impact sur le déficit et sur la dette », a précisé dimanche le ministre au Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro, estimant que cette révision [...] Lire la suite