La bourse ferme dans 7 h 15 min
  • CAC 40

    6 001,81
    +16,35 (+0,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 464,24
    +16,52 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    30 273,87
    -42,43 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    0,9903
    +0,0019 (+0,19 %)
     
  • Gold future

    1 732,30
    +11,50 (+0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    20 430,69
    -125,08 (-0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    459,74
    +1,33 (+0,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,39
    +0,63 (+0,72 %)
     
  • DAX

    12 591,89
    +74,71 (+0,60 %)
     
  • FTSE 100

    7 059,34
    +6,72 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 148,64
    -27,76 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 783,28
    -7,65 (-0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • HANG SENG

    18 029,61
    -58,36 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,1324
    +0,0002 (+0,02 %)
     

Google visé par une enquête sur le système de paiement de sa plateforme d'applications

Pixabay

L'Indonésie a annoncé jeudi 15 septembre avoir ouvert une enquête visant Google, suspecté de pratiques commerciales déloyales en ce qui concerne les conditions de paiement qu'il impose aux utilisateurs de Google Play, sa plateforme de téléchargement d'applications mobiles. Les autorités indonésiennes soupçonnent notamment Google "d'avoir abusé de sa position dominante", pour imposer des conditions de ventes en sa faveur, et de "pratiques discriminatoires dans la distribution d'applications numériques en Indonésie".

Google Play est la principale plateforme de téléchargement d'applications mobiles en Indonésie, pays qui compte 270 millions d'habitants. Les développeurs tiers y proposant leurs applications se voient facturer des commissions sur leurs ventes allant de 15 à 30 %, soit bien plus que les 5 % imposés par d'autres systèmes de paiement, selon une enquête de l'autorité indonésienne de la concurrence. Or "les développeurs ne peuvent pas refuser cette obligation, car Google peut leur imposer des sanctions en retirant leurs applications de Google Play et en les empêchant de faire des mises à jour", pointe l'autorité.

Contacté par l'AFP, Google n'était pas immédiatement pour joignable pour commenter ces informations. Le géant américain de l'internet est déjà visé par des enquêtes similaires dans plusieurs autres pays et a fait l'objet de premières condamnations. Google est, par ailleurs accusé, d'avoir abusivement forcé des fabricants de téléphones et de tablettes utilisant son (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le premier vol du bombardier B-21 Raider, c’est pour 2023 !
Engie commence la construction de son projet hydrogène en Australie
Enchères : record absolu pour un maillot de Michael Jordan
En redressement judiciaire, Camaïeu pourrait se séparer de plus de 200 magasins
Bourse : le fonds spéculatif n°1 met en garde contre un krach massif