Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 509,49
    +359,16 (+0,92 %)
     
  • Nasdaq

    17 635,95
    -53,41 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    38 804,65
    +208,18 (+0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0731
    +0,0033 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    18 027,71
    -0,81 (-0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 624,75
    -3 102,79 (-5,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 252,96
    -56,76 (-4,34 %)
     
  • S&P 500

    5 480,39
    +15,77 (+0,29 %)
     

Global Bioenergies : fortes avancées au premier semestre 2023

GLOBAL BIOENERGIES
GLOBAL BIOENERGIES

COMMUNIQUE DE PRESSE

Global Bioenergies : fortes avancées
au premier semestre 2023

Chiffre d’affaires semestriel de 3,1 M

Réduction de la perte nette

Obtention de la certification ASTM pour sa technologie de
carburant d’aviation durable

Augmentation de la taille du projet d’usine

Evry, le 19 septembre 2023 – 17h45 : Le Conseil d’administration de Global Bioenergies tenu le 15 septembre a arrêté les comptes du premier semestre 2023, lesquels ont été audités par le Commissaire aux comptes et affichent un chiffre d’affaires atteignant 3,1M€.

Samuel Dubruque, Directeur Financier de Global Bioenergies, commente : « Ce chiffre d’affaires, record depuis la création de la Société, nous a permis de réduire significativement notre perte nette à -4,1M€ contre -5,8M€ au S1 2022 et -7,6M€ au S1 2021. Les ventes d’Isonaturane™ 12 valident à la fois l’appétence du marché pour nos produits et notre capacité à produire dans le respect des plus hautes exigences réglementaires. »

PUBLICITÉ

Marc Delcourt, Co-fondateur et Directeur Général de Global Bioenergies, ajoute : « Le premier semestre 2023 a également été marqué par l’obtention de la certification ASTM pour notre technologie de carburant d’aviation durable. Cette certification, sésame indispensable et réservé à un cercle restreint de technologies, nous projette dans le marché des carburants d’aviation durables, principale option de décarbonation du transport aérien. Grâce à l’exploitation à plus grande échelle de notre procédé et la diminution du coût de production, nous projetons de prendre part au marché des SAF en Europe dès 2030, lorsque le seuil d’incorporation obligatoire passera de 2% à 6% au sein de l’Union Européenne. »

Compte de résultat du Groupe

Données en k€

du 01/01/23
au 30/06/2023
6 mois

du 01/01/22
au 30/06/2022
6 mois

du 01/01/21
au 30/06/2021
6 mois

 

 

 

 

Produits d’exploitation

7 326

1 059

1 903

 

 

 

 

Charges d’exploitation

11 264

6 632

9 455

Résultat d’exploitation

-3 938

-5 573

-7 552

EBITDA

-3 026

-5 014

-6 515

Résultat financier

23

-61

-79

Résultat exceptionnel

-169

-124

10

Impôts sur les bénéfices

-

-

-

 

 

 

 

Résultat net

-4 084

-5 759

-7 621


Données en k€

du 01/01/23
au 30/06/2023

du 01/01/22
au 30/06/2022

du 01/01/21
au 30/06/2021

 

 

 

 

Produits d’exploitation

7 326

1 059

1 903

Chiffre d’affaires

3 102

144

33

Subventions

1 184

894

1 331

Variation de stocks de produits finis

1 917

-34

527

Autres produits

1 123

55

12

 

 

 

 

Les produits d’exploitation sont constitués principalement du chiffre d’affaires issu de la première vente de plusieurs tonnes d’IsonaturaneTM 12.

Données en k€

du 01/01/23
au 30/06/2023

du 01/01/22
au 30/06/2022

du 01/01/21
au 30/06/2021

 

 

 

 

Charges d’exploitation

11 264

6 632

9 455

Frais de personnel

2 194

2 309

2 079

Effectif moyen (Nb)

47,6

47,3

41,2

Dépenses d’industrialisation

2 687

2 597

4 886

Variation de stock IBN et ses dérivés

2 461

-584

- 520

Frais de laboratoire

192

185

322

Locations, entretien, maintenance

518

423

413

Propriété intellectuelle

186

137

326

Dotations aux amortissements et provisions

2 028

559

1 038

Autres frais de fonctionnement

997

1 006

911

L’ensemble des écritures relatives aux stocks d’isobutène et de ses dérivés, impactant à la fois les produits et les charges d’exploitation, aboutissent à une charge totale de 0,7M€ au 1er semestre 2023.

Indépendamment de ces écritures de stocks, les charges d’exploitation ont augmenté de 0,6 M€ par rapport au 1er semestre 2022. Cette hausse est principalement issue de l’augmentation des dotations aux amortissements découlant de la mise en service de l’unité de production de Pomacle au 1er novembre 2022. Les autres postes de charges restent stables.

Bilan du Groupe

Actif (k€)

30/06/23

31/12/22

31/12/21

 

Passif (k€)

30/06/23

31/12/22

31/12/21

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Immobilisations incorporelles

411

539

800

 

Capital

905

749

743

Immobilisations corporelles

3 060

3 612

637

 

Prime d’émission

10 452

16 029

29 289

Immobilisations en cours

129

401

1 897

 

Report à nouveau

-2 769

-2 708

-4 697

Immobilisations financières

829

1 546

1 544

 

Résultat

-4 084

-11 986

-11 773

 

 

 

 

 

Subventions d’équipement

379

463

-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ACTIF IMMOBILISE

4 428

6 097

4 879

 

CAPITAUX PROPRES

4 883

2 547

13 562

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stock IBN et dérivés

1 604

2 342

1 793

 

PROVISIONS

58

110

61

Stock consommables

298

250

250

 

 

 

 

 

Créances

4 847

3 647

3 524

 

Avances conditionnées et emprunts

10 985

11 486

12 454

Disponibilités

9 855

8 768

20 931

 

Fournisseurs

4 229

5 580

3 520

VMP

176

173

147

 

Dettes fiscales et sociales

725

502

1 185

Charges constatées d’avance

387

300

261

 

Autres dettes et PCA

713

1 352

1 003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ACTIF CIRCULANT

17 167

15 480

26 907

 

DETTES & PCA

16 653

18 921

18 163

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL ACTIF

21 595

21 577

31 785

 

TOTAL PASSIF

21 595

21 577

31 785

Le montant des immobilisations diminue du fait (i) de l’amortissement de l’unité de production de Pomacle-Bazancourt mise en service en fin d’année 2022, (ii) du remboursement de caution à la fin d’un des projets de subvention, et (iii) de la dépréciation des dépenses immobilisées spécifiquement liées au projet d’usine de 2 000 tonnes.

Les stocks diminuent et les créances augmentent suite à la livraison et à la facturation des premières tonnes d’IsonaturaneTM 12 à la fin du semestre.

Le solde de trésorerie progresse de 1,1 M€ au premier semestre. Les augmentations de capital ont généré un flux net de 6,5 M€ complété par l’encaissement de subventions et de créances clients (2,7M€). Les flux issus des opérations d’exploitation représentent la majeure partie des décaissements sur la période (7,7 M€) et ont été fortement impactés par les coûts de production d’IsonaturaneTM 12.

Faits marquants du premier semestre 2023, évènements récents et perspectives

-        Succès de la première livraison de tonnes d’IsonaturaneTM 12

Afin de répondre aux commandes passées par des grands noms du domaine de la cosmétique dont L’Oréal, Global Bioenergies a mis en place une filière de production dédiée en partie sous-traitée, et a livré plusieurs tonnes d’IsonaturaneTM 12 au cours du premier semestre 2023. Bien que le chiffre d’affaires associé soit significatif, les coûts de production correspondants restent très élevés et cette activité, qui ne permettra pas de générer de marge significative pour la Société, n’est maintenant plus prioritaire. La Société concentre désormais tous ses efforts vers l’édification d'une usine de plus grande envergure.

-        Obtention de la certification ASTM pour le carburant d’aviation durable issu de la technologie Global Bioenergies

L’industrie du transport aérien exige que tout carburant utilisé soit certifié par l’ASTM. Les carburants d’aviation durables (Sustainable Aviation Fuel ou « SAF ») sont certifiés dans le monde entier selon la norme ASTM D7566 qui décrit les exigences de spécification du carburant et le pourcentage de mélange maximal avec les carburants conventionnels. Cette norme leur permet d'être considérés comme des carburants "drop-in", ce qui signifie qu'ils peuvent être mélangés jusqu’à 50% avec du kérosène fossile et être utilisés en toute sécurité dans des avions de ligne et les infrastructures existantes à l’échelle internationale.

Global Bioenergies a obtenu en juin 2023 la certification de son procédé, qui constitue le point de départ du déploiement de sa technologies dans les carburants d’aviation durables. Afin de pouvoir devenir un acteur majeur de ce domaine, les coûts de production doivent encore diminuer significativement pour devenir compatibles avec les prix de marché. La Société ambitionne une part du marché des SAF en Europe en 2030, lorsque le seuil d’incorporation obligatoire passera à 6% en Europe.

-        Focalisation sur un projet d’usine de plus grande envergure

Global Bioenergies a décidé d’ajuster sa feuille de route pour se concentrer dès à présent sur la construction d’une usine de grande taille (jusqu’à 10 000 tonnes d’isobutène et dérivés par an). Cette augmentation du volume de production couplée à une diminution des prix de vente permettra à la Société de répondre plus largement aux besoins du marché de la cosmétique puis atteindre progressivement le marché des carburants d’aviation durables. L’usine démarrerait ses activités fin 2027. Global Bioenergies publiera un calendrier des étapes de conception et de construction d’ici à la fin de l’exercice 2023.

A propos de GLOBAL BIOENERGIES

Global Bioenergies substitue des produits d’origine pétrolière par des produits d’origine naturelle. En quête de naturalité sans compromis sur la performance, les acteurs de la cosmétique sont les premiers clients de la Société. Dès 2027, la Société exploitera son procédé innovant dans une usine de grande envergure. A horizon 2030, la Société prévoit de devenir un des leaders de l’immense marché émergent des carburants d’aviation durables afin de lutter contre le réchauffement climatique. Global Bioenergies est cotée sur Euronext Growth à Paris (FR0011052257 – ALGBE). L’Oréal est son premier actionnaire avec 13,5% du capital.

Contacts



GLOBAL BIOENERGIES
+33 (0)1 64 98 20 50
invest@global-bioenergies.com

 

Suivez notre actualité

 

Recevez directement l’information de Global Bioenergies en vous inscrivant sur https://www.global-bioenergies.com/inscription-newsletter/

 

Suivez-nous sur LinkedIn :
Global Bioenergies

 



 

NewCap – Relations investisseurs

Louis-Victor Delouvrier
Quentin Massé
globalbioenergies@newcap.eu

+33 (0)1 44 71 94 94

 

NewCap – Relations Médias

 

Nicolas Merigeau
globalbioenergies@newcap.eu
+33 (0)1 44 71 94 98

Pièce jointe