Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 713,00
    +447,20 (+0,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 449,09
    -19,02 (-1,30 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Gaz : nouvelle hausse des factures en juin

Artichokefoto - Adobe Stock

Le 1er juillet 2023, les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz ont disparu. Et depuis cette date, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) publie chaque mois son prix «repère». Cette valeur sert désormais de boussole aux 10,5 millions de foyers dépendant de cette énergie puisqu’elle a remplacé les TRV d’Engie qui jouaient ce rôle jusque-là, les deux outils étant conçus selon des méthodes pour le moins similaires.

Le prix repère de la CRE repose sur deux composantes. D’abord un prix fixe, celui de l’abonnement, et un prix variable, celui de votre consommation de gaz. Les ménages sont aussi divisés en deux catégories, selon leur niveau de consommation.

Ainsi, en mai, un ménage utilisant cette énergie pour chauffer son eau ou cuisiner devrait s’acquitter d'un abonnement moyen de 8,58 euros (la part fixe de la facture), en plus de sa consommation de gaz personnelle. Le prix de référence du mégawattheure (mWh) est fixé à 112,61 euros, mais les zones géographiques les mieux desservies peuvent afficher un tarif de 108,88 euros. Les particuliers se chauffant au gaz paieront bien plus cher pour leur abonnement (21,43 euros par mois), mais sensiblement moins pour le mégawattheure (91,4 euros le mWh, soit 19,5% de moins que les «petits consommateurs»).

Sachez que ces chiffres sont des moyennes. Car le prix repère du gaz intègre aussi le coût de son transport. Or les consommateurs sont situés plus ou moins loin des points d’acheminement du gaz. Un logement proche d’un port méthanier (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Il paie son billet de train quatre minutes en retard, la SNCF lui réclame 115 euros
Nouveau record : 11,5 millions de livrets d’épargne populaire ouverts en France
Déclaration de revenus : que risquez-vous en cas d’erreur ou de retard ?
Les dépenses contraintes des Français en baisse, bonne nouvelle pour le pouvoir d'achat ?
Placements : copier les investissements des ultrariches, c'est possible