Publicité
Marchés français ouverture 8 h 40 min
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,53 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,24 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,53 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0695
    -0,0011 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,78 (-1,67 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 571,53
    -524,88 (-0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 312,24
    -48,09 (-3,54 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     

Le gaz plombé par la hausse des températures, le pétrole attend le feu vert de la Turquie

FedotovAnatoly/Adobe Stock

Il fait chaud et le prix du gaz en prend un coup. Le gaz naturel européen poursuit lundi 15 mai son déclin, lesté par la hausse des températures qui détruit la demande, pendant que le pétrole reste stable, attendant la reprise des exportations de brut du Kurdistan irakien. Vers 09H30 GMT (11H30 à Paris), le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, évoluait à 32,91 euros le mégawattheure (MWh), peu après avoir touché les 31,65 euros le MWh, un nouveau plus bas depuis près de deux ans. "La demande diminue à mesure que le temps se réchauffe", expliquent les analystes d'Energi Danmark, qui s'attendent à "de nouvelles pertes dans les mois à venir".

Depuis le début de l'année, le gaz naturel européen a chuté de près de 57%, mais évolue toujours à des niveaux élevés comparé aux années précédentes. En 2020, le gaz fluctuait autour des 15 euros le MWh. "Une vague de chaleur en Europe ou en Asie pourrait augmenter la demande de gaz pour (la climatisation) et modifier l'évolution", mettent-ils cependant en garde. Le marché réagissait peu lundi à un article du FT dimanche affirmant que les pays du G7 et de l'Union européenne vont interdire les importations de gaz via les gazoducs russe, citant des sources impliquées dans les négociations actuelles.

La Russie avait déjà interrompu l'approvisionnement en 2022, propulsant le prix du gaz naturel européen à des niveaux extrêmes, proche de son record historique de 345 euros le MWh atteint peu après le début de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : “faut-il craindre un rebond du dollar et des taux aux Etats-Unis ?”
Découvrez le Cricri, le plus petit avion bimoteur du monde
Le géant de l’assurance Axa porté par la hausse des primes
Newmont nouveau n°1 des mines d’or et de cuivre, le rachat de Newcrest est “une formidable opportunité”
CAC 40 : la Bourse attend l'issue des négociations sur la dette des Etats-Unis