La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 116,77
    -86,45 (-0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Le G7 "ne reconnaîtra jamais" les "faux référendums" russes en Ukraine

Le G7 "ne reconnaîtra jamais" les "faux référendums" russes en Ukraine

Ce jeudi, les ministres des Affaires étrangères du G7, ainsi que le chef de la diplomatie de l'Union européenne, Josep Borrell, avaient condamné "l'escalade" de Moscou dans le conflit en Ukraine.

Les leaders du G7 ont "fortement condamné" ce vendredi les "faux référendums" d'annexion organisés par la Russie dans les territoires qu'elle occupe en Ukraine, ajoutant qu'ils ne reconnaîtront "jamais" ces scrutins "illégitimes".

"Nous ne reconnaîtrons jamais ces référendums qui semblent être un pas vers une annexion russe", ni "une prétendue annexion si elle a lieu", ont-ils affirmé dans un communiqué diffusé par l'Allemagne qui assure la présidence du G7 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni) cette année.

Et "nous appelons tous les pays à rejeter sans équivoque ces référendums fictifs", ont-ils ajouté.

"Ces simulacres de référendums"

Moscou veut "créer un faux prétexte pour changer le statut du territoire souverain ukrainien, qui fait l'objet d'une agression russe en cours" et "ces actions violent clairement la Charte des Nations Unies et le droit international", selon eux.

Pour le G7, "ces simulacres de référendums (...) n'ont ni effet juridique ni légitimité, comme en témoignent les méthodes d'organisation hâtives de la Russie, qui ne respectent en rien les normes démocratiques, et son intimidation flagrante des populations locales".

"Ces référendums dans des zones placées de force sous le contrôle temporaire de la Russie ne représentent en aucun cas une expression légitime de la volonté du peuple ukrainien, qui a constamment résisté aux efforts russes visant à modifier les frontières par la force", ont encore dénoncé les leaders du G7.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Mobilisation de réservistes en Russie : 10 000 volontaires en 24 heures selon l'armée