La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 531,40
    -314,83 (-1,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Free Mobile désire conserver son alliance avec Orange jusqu’à fin 2025

handshake
handshake

Free Mobile souhaite ajouter trois ans de plus à son accord d’itinérance avec Orange, jusqu’à fin 2025. C’est aussi à cette date que la 2G chez Orange doit prendre fin.

L’extinction de l’itinérance entre Orange et Free Mobile ne surviendra pas à la fin de l’année 2022. En tout cas pas si l’avenant prolongeant le partenariat entre les deux opérateurs est validé. Le régulateur français des télécommunications (Arcep) vient de faire savoir le 7 septembre 2022 que les deux groupes sont justement disposés à rallonger leur deal de trois ans supplémentaires.

La décision de l’autorité de régulation ne sera connue qu’ultérieurement, une fois l’examen de l’avenant achevé et obtenu les commentaires des autres acteurs du marché des télécoms. C’est-à-dire essentiellement les concurrents d’Orange et SFR, à savoir Bouygues Telecom et SFR, qui ont régulièrement manifesté leur opposition à des extensions de cette itinérance.

Une alliance pour aider Free Mobile à se lancer

À l’origine de ce rapprochement figure l’autorisation accordée à un quatrième opérateur mobile — Free Mobile — d’entrer sur le marché français. Nous sommes alors au tournant de la décennie 2010. Mais dans la configuration d’alors, Free Mobile allait arriver sur un marché sans réseau, face à trois acteurs déjà en place. Son succès, dans ces conditions, était impossible.

Pour que son offre commerciale soit viable d’entrée de jeu, il a fallu mettre en place,

[Lire la suite]