Publicité
La bourse ferme dans 5 h 23 min
  • CAC 40

    7 905,24
    -22,19 (-0,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 876,87
    -0,90 (-0,02 %)
     
  • Dow Jones

    38 996,39
    +47,37 (+0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0820
    +0,0013 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    2 063,30
    +8,60 (+0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 424,54
    -626,93 (-1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,15
    +0,89 (+1,14 %)
     
  • DAX

    17 730,02
    +51,83 (+0,29 %)
     
  • FTSE 100

    7 663,49
    +33,47 (+0,44 %)
     
  • Nasdaq

    16 091,92
    +144,18 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    5 096,27
    +26,51 (+0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2636
    +0,0009 (+0,07 %)
     

France Relance et ses 100 milliards, tout ça pour ça ?

Pixabay

Souvenez-vous, c'était il y a trois ans et quatre mois, qui paraissent aujourd'hui un siècle. En septembre 2020, le gouvernement lançait un plan de relance de 100 milliards d'euros pour redresser une économie mise à mal par une crise sanitaire inédite. Une somme pareille méritait de vérifier l'efficacité des mesures prises. Le comité d'évaluation mis sur pied à cet effet, présidé par Xavier Jaravel, professeur à la London School of Economics et membre du Conseil d’analyse économique, a rendu son rapport final ce mardi 16 janvier. Or ce document conclut à une contribution «minoritaire» de France Relance à, justement, la relance économique du pays entre 2020 et 2022.

Une période au cours de laquelle ce plan devait permettre à l’économie française de retrouver son niveau d’avant l'éclatement de l'épidémie de Covid 19. Plus précisément d’ici à l’été 2022. Certes, cet objectif a en réalité été atteint dès le quatrième trimestre 2021, s'incline le comité d'évaluation. En effet, d’après les évaluations confiées à l'Observatoire français des conjonctures économiques, le plan de relance aurait contribué à un surcroît d’activité de 1,2 % en 2021, puis de 1,4% en 2022 (pour un total estimé à +3,7 % sur la période 2020-2025). «Ainsi, selon cette estimation, sans plan de relance, l’économie française n’aurait retrouvé son niveau d’avant-crise qu’en 2023», décrypte le comité d'évaluation. La baisse des impôts de production, notamment, prévue par France relance, a été «bienvenue» pour la trésorerie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Donald Trump peut-il être réélu président des Etats-Unis malgré ses casseroles judiciaires ?
Démographie : tout comprendre à la chute inquiétante du nombre de naissances en France
Ce que va vous rapporter le LEP à 5%, ces candidats qui trafiquent leur dossier pour décrocher une location… Le Flash éco du jour
Neige et verglas : à quoi faut-il s’attendre avec l’arrivée de la dépression Irène ?
Baisse de la natalité : comment la relancer pour financer notre modèle social ?