Publicité
La bourse ferme dans 50 min
  • CAC 40

    8 045,79
    -86,70 (-1,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 018,61
    -40,59 (-0,80 %)
     
  • Dow Jones

    38 895,49
    -174,10 (-0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0868
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    2 353,70
    +19,20 (+0,82 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 470,40
    -1 190,05 (-1,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,75
    -15,71 (-1,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    +1,66 (+2,14 %)
     
  • DAX

    18 648,28
    -126,43 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    8 254,14
    -63,45 (-0,76 %)
     
  • Nasdaq

    16 971,80
    +51,01 (+0,30 %)
     
  • S&P 500

    5 301,85
    -2,87 (-0,05 %)
     
  • Nikkei 225

    38 855,37
    -44,65 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 821,16
    -6,19 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2777
    +0,0006 (+0,04 %)
     

Française des Jeux (FDJ) : le plongeon en Bourse jusqu’où pour le géant du jeu d’argent ?

Gile M/ANDBZ/ABACAPRESS.COM

Française des Jeux (FDJ) va-t-elle amplifier ses pertes en Bourse au cours des prochaines séances ou semaines ? L’action du géant français des jeux d’argent a clôturé dans le rouge vif la séance de ce jeudi 18 avril, suite à la publication de comptes trimestriels ayant laissé les analystes financiers désappointés. Le courtier franco-allemand Oddo BHF a maintenu son avis neutre sur la valeur, ce qui signifie qu’il n’entrevoit pas un important potentiel d’appréciation pour l’action FDJ.

Et de fait, du point de vue des fondamentaux, Oddo BHF vient d’abaisser de 38 à 36 euros son objectif de cours (juste prix estimé pour l’action, au vu de l’analyse financière de Française des Jeux), du fait de la publication d’un chiffre d’affaires inférieur à ses attentes au titre du premier trimestre. En effet, si le chiffre d’affaires de FDJ a progressé de 7%, à 710 millions d’euros, ce montant est inférieur à celui attendu par Oddo BHF (759 millions) et même à la prévision du courtier Stifel (725 millions).

Française des Jeux présente un profil de croissance résilient, un bilan solide et bénéficie d’acquisitions transformantes, tandis que les actionnaires sont assez bien rémunérés (par de gros dividendes), mais un risque réglementaire est apparu dans le dossier de l'acquisition en cours du concurrent suédois Kindred par le géant français (annoncée en janvier, cette opération hautement stratégique pour FDJ doit être finalisée avant fin décembre), «avec le durcissement (de la loi, NDLR) évoqué aux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’Oréal dopé par les marques La Roche-Posay et Vichy, mais des défis dans le luxe
Sodexo profitera cette année des JO de Paris 2024 et des hausses de prix
CAC 40 : la Bourse de Paris dans le rouge, regain de craintes géopolitiques
Titres-restaurant : «Revenir sur leur utilisation pour les courses n’aurait pas de sens» (Openeat)
Le spécialiste de la livraison de courses à domicile Flink va être liquidé