Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 554,31
    -92,79 (-0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0708
    -0,0035 (-0,32 %)
     
  • Gold future

    2 348,90
    +30,90 (+1,33 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 165,63
    -1 079,95 (-1,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 379,17
    -38,70 (-2,73 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,55
    -0,07 (-0,09 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 677,12
    +9,56 (+0,05 %)
     
  • S&P 500

    5 427,52
    -6,22 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2689
    -0,0072 (-0,57 %)
     

Football : les propriétaires de Saint-Étienne prêts à vendre le club

Unsplash

Ça bouge chez les Verts. Les présidents historiques auraient décidé de passer la main. Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, les propriétaires, devraient, après plusieurs saisons à tergiverser, vendre le mythique club de Saint-Étienne (ASSE), et ce, avant la fin de l’année 2023, rapporte L’Équipe, le 16 novembre 2023. D’après le quotidien sportif, le président du conseil de surveillance et le président du directoire n’auraient, en réalité, pas vraiment le choix. Actuellement en Ligue 2, le club du Forez n’est pas structuré pour la deuxième division. Il est déficitaire mais les deux hommes à sa tête ne veulent pas injecter de nouveaux fonds.

En 2019, déjà Roland Romeyer et Bernard Caïazzo avaient déjà envisagé de céder le club. Ils l’estimaient alors à 100 millions d’euros. Désormais, l’ASSE ne leur rapporterait que 10 à 15 millions d’euros s’il était vendu avant 2024. Si aucun repreneur ne se manifeste et que Saint-Étienne retrouve la Ligue 1, l’élite du foot français, les deux présidents peuvent espérer en tirer de 40 à 45 millions d’euros. Le futur repreneur doit bien garder en tête qu’au-delà du montant à débourser pour prendre le contrôle de l’ASSE, il faudra également combler le déficit du club. Il est actuellement estimé entre 30 et 40 millions d’euros.

Ces considérations posées, il ne sera pas aisé de trouver un acquéreur. Pour ce faire, Romeyer et Caïazzo ont mandaté le cabinet d’audit KPMG. L’objectif ? Dégoter un acheteur d’ici le 1er janvier 2024. En effet, dès la veille, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

500 000 euros : Amélie Oudéa-Castéra justifie son salaire à la tête de la Fédération française de tennis
Soupçonné d'avoir drogué une députée, le sénateur Joël Guerriau a été placé en garde à vue
Cyber-guerre entre Israël et le Hamas : qui sont les hackers?
Grève des contrôleurs aériens : le trafic sera perturbé ce lundi 20 novembre
En Lozère, ils installent des panneaux «à l'envers» pour dénoncer une agriculture qui «marche sur la tête»