La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 850,10
    -127,98 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    11 448,52
    -173,19 (-1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0862
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • BTC-EUR

    21 302,62
    -582,28 (-2,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    523,50
    -14,37 (-2,67 %)
     
  • S&P 500

    4 032,13
    -38,43 (-0,94 %)
     

Un fonctionnaire victime de harcèlement va être indemnisé par la présidence française

dbrnjhrj/Adobe Stock

La présidence française a été condamnée fin octobre à indemniser un fonctionnaire victime de harcèlement moral au Palais de l'Elysée où il était affecté entre 2007 et 2018, selon le jugement consulté par l'AFP jeudi. Les services de la présidence devront verser 13.412 euros à Armand (prénom modifié) en réparation du préjudice psychologique et financier causé par les "agissements incontestablement malveillants" de deux collègues, précise cette décision du 25 octobre révélée par le quotidien Le Monde. Ce fonctionnaire du ministère de l'Intérieur avait été détaché à partir de 2007 à l'Elysée où il a été affecté au service de la correspondance présidentielle avant de devenir chef du courrier des particuliers en 2014.

Sa situation s'est dégradée à partir de la fin 2016. Il est d'abord visé par des accusations de harcèlement sexuel portées par une agente de son bureau, qui se révéleront infondées. D'après le jugement, cette situation est "pleinement" reconnue par la présidence. Toujours fin 2016, son adjointe de l'époque va à son tour formuler contre lui des accusations d'agression physique et de harcèlement moral qui seront, là encore, rapidement "démenties", d'après le jugement. En 2017, de nouvelles accusations seront cette fois consignées dans deux lettres anonymes envoyées à l'Elysée. Armand doit alors être placé en arrêt maladie.

"L’ensemble de ces éléments (...) résultant des agissements incontestablement malveillants de certains agents de son service à son (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Coupures d'électricité : un test grandeur nature le 9 décembre
Covid-19 : le Covars saisi par le gouvernement en vue d'un retour du masque obligatoire
Pourrez-vous appeler les secours en cas de délestage électrique ? Les taux des crédits immobiliers toujours en hausse… Le flash éco du jour
L'incroyable découverte d'une femme venue à la gendarmerie se débarrasser d'une arme de famille
Le ministère du Travail envisage "plusieurs scénarios" pour repousser l'âge de départ à la retraite