Publicité
La bourse ferme dans 3 h 38 min
  • CAC 40

    7 631,70
    +97,18 (+1,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 896,49
    +69,25 (+1,43 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0890
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    2 403,50
    +4,40 (+0,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 996,66
    +595,74 (+0,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 389,22
    -16,12 (-1,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    -0,32 (-0,40 %)
     
  • DAX

    18 412,88
    +240,95 (+1,33 %)
     
  • FTSE 100

    8 214,32
    +58,60 (+0,72 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2930
    +0,0020 (+0,15 %)
     

Chez Michou : fin d'une époque pour le célèbre cabaret, obligé de fermer ses portes

Olivier Bruchez/Wikimedia Commons

Clap de fin. Le célèbre cabaret transformiste Chez Michou, haut lieu des nuits parisiennes depuis la fin des années 1950, a été placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Paris ce mardi, a annoncé à l'AFP l'avocat de l'actuelle dirigeante, Catherine Catty-Jacquart. En difficulté depuis le décès du fondateur en janvier 2020, le cabaret était en cessation de paiements depuis fin juin. Les 22 salariés, artistes et personnels de salle, dont certains avec près de trente ans d'ancienneté, seront licenciés dans les quinze jours.

«Désigné par le tribunal, un mandataire judiciaire recevra les éventuelles offres d'achat du fonds de commerce, dans l'espoir que "l'esprit Michou" perdure», a indiqué Me David Brami. Une partie des salariés tente de monter un projet de société coopérative de production (SCOP) afin de présenter une offre de reprise. «C'est un déchirement mais, après plusieurs années de difficultés, il fallait se rendre à l'évidence», a réagi Catherine Catty-Jacquart, nièce de Michel Catty dit Michou.

L'emblématique fondateur, surnommé «le prince bleu de Montmartre», a inspiré dans les années 1970 La Cage aux folles à Jean Poiret. Icônes parmi les plus populaires des nuits parisiennes, Michou et son cabaret étaient devenus des symboles français, aussi prisés que le Moulin Rouge, le Lido et le Crazy Horse. A quelques jours du 68e anniversaire du cabaret, la dernière représentation a eu lieu le 30 juin.

Berceau du transformisme et plus petit cabaret de Paris, (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

JO 2024 : la cérémonie d’ouverture n’a pas encore eu lieu que les produits dérivés se retrouvent déjà chez Noz
Le géant du luxe Hermès perd son bras de fer contre un bouquiniste turc
Boeing : le vol Paris-Abidjan fait demi-tour après une alerte de situation d’urgence
JO 2024 : le Comité offre 11 000 places aux jeunes ce jeudi
Bruno Le Maire quittera-t-il la France après la démission du gouvernement ?