Marchés français ouverture 8 h 11 min

FDJ : et si l'Etat avait tout faux ?

Benoît LETY
1 / 1

FDJ : et si l'Etat avait tout faux ?

Quand Bruno Le Maire a ajouté le volet « privatisations » à la loi Pacte, en 2018, le ministre de l’Economie et des Finances a aussitôt affirmé que les cessions d’actifs d’Engie, Aéroports de Paris (ADP) et FDJ devaient permettre de « relancer l’actionnariat individuel ». Pour ADP, il faudra attendre. Et pour Engie, cette cession passera plutôt par une vente au compte-gouttes. Pour la FDJ, en revanche, Bruno Le Maire n’a pas attendu la fin de la fenêtre de souscription, mardi 19 novembre, pour se féliciter : « Le pari de l’actionnariat populaire est un pari gagnant. Nous sommes en train d’enclencher un cercle vertueux sur l’épargne des Français. » Du point de vue de Bercy, donc, l’opération FDJ est un succès sur toute la ligne…

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- La bourse est-elle trop haute pour investir ?
- Logement : de gros changements pour les propriétaires et les locataires avec la loi énergie
- Audiences radio : 1 million d'auditeurs en moins sur un an !