La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    29 076,25
    -149,36 (-0,51 %)
     
  • EUR/USD

    0,9789
    -0,0031 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    1 673,10
    +4,50 (+0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    20 149,89
    +117,32 (+0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    450,69
    +7,27 (+1,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,93
    -1,30 (-1,60 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 755,03
    +17,53 (+0,16 %)
     
  • S&P 500

    3 634,38
    -6,09 (-0,17 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1122
    -0,0001 (-0,01 %)
     

La favorite à la succession de Boris Johnson affirme que les Britanniques doivent "bosser plus"

Liz Truss, qui aspire à succéder à Boris Johnson à la tête du parti conservateur et du gouvernement britannique, s'en prend à la culture du travail de ses compatriotes, qui devraient "bosser plus", dans une conversation ayant fuité mardi. "Il y a un problème fondamental dans le rapport au travail" au Royaume-Uni, affirme Mme Truss, ministre des Affaires étrangères du gouvernement sortant, dans cet enregistrement publié par le quotidien The Guardian sur son site internet.

"Si nous voulons devenir un pays plus riche et plus prospère, cela doit changer. Mais je ne pense pas que les gens soient prêts à le faire", ajoute-t-elle, dans cette conversation qui date selon le journal de l'époque où elle était numéro deux du Trésor, de 2017 à 2019. Cet enregistrement a été dévoilé juste avant une réunion télévisée organisée par le Parti conservateur à Perth en Ecosse, lors de laquelle Mme Truss et son dernier rival en lice pour la tête de la formation, l'ancien ministre des Finances Rishi Sunak, doivent répondre à des questions de militants.

En allusion notamment au vote du Brexit en 2016, Mme Truss remarque que "nous disons que c'est l'Europe qui provoque ces gros problèmes, que ce sont les immigrés"."Mais ce qu'il faut faire, c'est bosser plus. Ce n'est pas un message populaire", l'entend-on encore dire. Pour elle, la productivité moindre des Britanniques résulte "en partie d'un état d'esprit et d'une attitude. C'est une question de culture du travail, en fait. En Chine, c'est très différent, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sang contaminé : des milliers de personnes dédommagées au Royaume-Uni
L'inflation au Royaume-Uni bondit à 10,1% sur un an en juillet
Covid-19 : une reprise "quasi certaine" de l'épidémie est à craindre à l'automne
L'opposant russe Alexeï Navalny exige des sanctions systématiques contre les oligarques russes
En Angleterre, une ville veut inciter ses habitants à devenir végétaliens