La bourse ferme dans 4 h 44 min
  • CAC 40

    6 490,03
    +0,03 (+0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 715,32
    -0,05 (-0,00 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0239
    +0,0021 (+0,20 %)
     
  • Gold future

    1 809,50
    -2,80 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    22 530,24
    -476,37 (-2,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,07
    -21,28 (-3,82 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,36
    -1,14 (-1,26 %)
     
  • DAX

    13 562,07
    +27,10 (+0,20 %)
     
  • FTSE 100

    7 496,62
    +8,47 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 610,84
    -392,60 (-1,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2092
    +0,0016 (+0,13 %)
     

Faurecia digère le rachat d'Hella dans un environnement "volatil"

La priorité est le désendettement. L'équipementier automobile français Faurecia a commencé à digérer le rachat de l'allemand Hella dans le nouveau groupe Forvia, a indiqué la nouvelle entreprise lundi 25 juillet, en publiant une perte nette de 296 millions d'euros pour le premier semestre. Les chiffres du semestre incluent les six mois de résultat de Faurecia, et cinq mois de Hella, depuis la consolidation début février et la création du septième équipementier technologique automobile mondial. Le deuxième trimestre a notamment été freiné par une baisse des volumes liée à la guerre en Ukraine et aux restrictions liées au Covid-19 en Chine. Forvia a engagé des charges de restructuration, en Russie notamment où il produit encore des pièces pour Avtovaz, pour un total de 155 millions d’euros.

"La priorité est le désendettement du groupe", a souligné lors d'un appel avec des journalistes Olivier Durand, ex-dirigeant des activités électroniques devenu directeur financier de Forvia. Il a remplacé au 1er juillet Michel Favre, parti diriger Hella qui continue à exister comme société juridique et a indiqué mettre l'accent à son arrivée sur la "génération de cash". Au 30 juin 2022, la dette nette du groupe s’élevait à près de 8,4 milliards d'euros. Un programme de cessions d'actifs "non stratégiques" pour un montant d’un milliard d'euros d'ici fin 2023 "est en cours", a précisé Forvia. Faurecia a réalisé une augmentation de capital de 705 millions d'euros fin juin pour financer l'acquisition (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : comment investir dans ses premières actions
Une ancienne ceinture de Mohamed Ali vendue à un prix faramineux
Off&away, l'occasion de passer un week-end à prix cassé dans un hôtel d'exception
Twitter publie des résultats décevants, causés par son conflit avec Elon Musk, selon le réseau social
Deezer, 15 ans et toujours pas un seul euro de gagné

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles