Marchés français ouverture 4 h 34 min

Facture de gaz : le gouvernement doit-il empêcher la fin du tarif réglementé pour protéger les ménages ?

TRV du gaz
TRV du gaz

Le compte à rebours est lancé. Dans près d'un an, les tarifs réglementés de vente du gaz (TRV) d'Engie vont disparaître pour les clients particuliers et les copropriétés. Directement, 2,8 millions de foyers sont concernés selon les chiffres de la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE). Mais, si l'on ajoute les contrats en offre de marché indexés sur les TRV, le total de ménages concernés grimpe à 7 millions.

Alors que l'Etat envoie en ce moment un courrier invitant les ménages à préparer cette échéance, la situation actuelle est chaotique sur le marché de l'énergie en raison principalement de la guerre en Ukraine. A tel point que le gouvernement a gelé les prix des TRV du gaz depuis octobre dernier et, au moins, pour la totalité de l'année 2022.

Un statu quo présenté par l'exécutif comme une garantie de protection du pouvoir d'achat des consommateurs. Sans gel, les prix réglementés du gaz auraient dû bondir de près de 50% en juin par rapport à ceux d'octobre 2021. Dans ce contexte, les consommateurs doivent-ils craindre la fin des tarifs réglementés du gaz ? Un retour en arrière est-il possible ?

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : ce que vous avez intérêt à corriger au plus vite sur votre déclaration
- Free frappe un grand coup en cassant le prix de sa box internet Freebox Révolution
- PEA : quand la succession traîne... mais que ce délai rapporte de l'argent aux héritiers

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles