La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    19 943,99
    -228,28 (-1,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Face à une possible récession économique, certaines faillites sont nécessaires, selon Elon Musk

Voilà Elon Musk sur un terrain plutôt inattendu. Dans le viseur du gendarme boursier américain et accusé par des investisseurs d'avoir "manipulé le marché" dans le cadre du rachat de Twitter, le milliardaire s'est servi du réseau social une nouvelle fois pour sortir une de ces petites phrases polémiques dont il a le secret, relaie BFMTV. Le patron de Tesla avait d'abord lancé un sondage sur Twitter le 27 mai dernier en interrogeant : "En qui avez-vous le plus confiance ?" Il offrait seulement deux choix, entre les politiques ou les milliardaires. Après environ 3,4 millions de votes, les résultats étaient sans appel : 75,7% disaient faire davantage confiance aux politiques, contre seulement 24,3 aux milliardaires.

S'est ensuivi un échange avec plusieurs internautes, jusqu'à ce que l'un d'eux lui demande si une taxe sur les plus-values serait un jour mise en place. Une "super mauvaise idée", selon Elon Musk, pour qui "les actions peuvent basculer d'un jour à l'autre". Mais il se prononçait en faveur de l'élimination des techniques "d'évasion fiscale". Puis un autre homme lui demande s'il pense qu'une récession peut intervenir aux États-Unis. La réponse du milliardaire a de quoi interpeller. Après avoir répondu "oui", Elon Musk ajoute : "En fait, c'est une bonne chose. Il pleut de l'argent sur les imbéciles depuis trop longtemps. Certaines faillites doivent avoir lieu."

Il s'en prend ensuite aux aides Covid que beaucoup de personnes ont touchées ces derniers mois : "De plus, tous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le chef économiste de la BCE favorable à une hausse graduelle des taux
"Le risque croissant de récession devrait avantager le dollar américain"
General Electric accusé d'avoir recouru à l'optimisation fiscale en France
CAC 40 : léger regain d'optimisme à la Bourse de Paris, les marchés américains fermés
Norwegian Air Shuttle passe une grosse commande de 737 MAX à Boeing

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles