La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0260
    -0,0066 (-0,64 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +3,40 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    23 738,69
    -298,79 (-1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -0,21 (-0,23 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,35 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,68 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,22 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2137
    -0,0066 (-0,54 %)
     

“Un excédent d’offre de semi-conducteurs permettra d'endiguer l’inflation”

Dans la chronique “Macro Chartmania” du jour, nous nous intéressons au risque d’un excédent d’offre de semi-conducteurs, qui est progressivement en train de se matérialiser. C’est une mauvaise nouvelle pour l’industrie des semi-conducteurs (pour des entreprises comme Nvidia et Micron Technology, par exemple). C’est une bonne nouvelle dans la lutte contre l’inflation (ce facteur, avec d’autres, devrait contribuer à infléchir l’inflation à court terme).

Dans une période normale, la production en flux tiré est la norme pour la plupart des entreprises. Elles commandent des microprocesseurs à un moment le plus proche possible de la mise en production pour éviter les excédents. Mais tout a changé lorsque la pandémie de Covid-19 s’est abattue sur le monde en mars 2020, entraînant une accélération des chaînes de production. La constitution de réserves est devenue la norme. Les entreprises ont constitué des réserves de microprocesseurs aux quatre coins du monde, un peu comme les consommateurs ont constitué des réserves de papier toilette au printemps 2020, en prévision d’une éventuelle pénurie. Tout cela est sur le point de changer.

L’inflation incontrôlable dans de nombreux pays développés, les restrictions mises en place par le gouvernement chinois pour endiguer la pandémie de Covid et les craintes de récession plomberont la demande à court et moyen termes. Le secteur des semi-conducteurs est, par nature, un secteur sensible à la conjoncture économique. La demande est forte lorsque la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Football : le Barça incapable de floquer le maillot de sa nouvelle recrue star à cause... d'une lettre
Covid-19 : femmes enceintes, comorbidités… les nouvelles règles de la campagne de vaccination
Yvelines : un commerçant de Rungis se fait racketter par un faux gang corse
Tour triangle à Paris : l’Hôtel de Ville a été perquisitionné
Les grosses dépenses de Valérie Pécresse pour améliorer son image pendant la campagne présidentielle

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles